Avertir le modérateur

16/10/2012

Fermeture du blog et déménagement

Bonjour à tous,

Le chômage, depuis un an, c'est terminé. J'ai donc eu beaucoup moins de temps - et d'inspiration chômistique- pour écrire sur ce blog.

Mais vous pourrez retrouver tous ces posts, ainsi que des billets sur plein d'autres sujets comme... ben, le travail, tiens, la maternité, par exemple, les joies de la vie parisienne, et tout ce qui fait mes râlages quotidiens depuis que j'ai quitté le pôle sur :

 

www.missronchonchon.fr

 

J'ai hâte de vous y retrouver, à très vite!

16/10/2011

Pôle Emploi, je te quitte

Bien cher Pôle,

Certes, notre relation était solide, bien installée. Elle s'est parfois déroulée en pointillés, lors de mes escapades avec des CDD, mais tu savais m'attendre, et chaque fois je te revenais. Je t'ai même lâché pour un congé maternité, et tu as patienté.

Certes, notre liaison était à part. Peu de coups de fil, peu de rendez-vous. Beaucoup de silences de ta part, que j'ai souvent eu du mal à encaisser. Tu ne me rappelais jamais ! Plus souvent qu'à mon tour, je t'ai reproché ta froideur, tes incompréhensions, ton côté "borné". Tu me répliquais que ce n'était pas ta faute, que tu étais victime de pressions, qu'on essayait de te mettre la tête sous l'eau. Je comprenais. Du moins j'essayais.

Certes, tu m'as vue grandir dans le monde du travail. Je t'ai connu dès la sortie de mes études. Quand on s'est rencontrés, je n'avais rien à attendre de toi, pas d'allocations. Mais ce n'était pas l'argent qui me motivait -je ne suis pas vénale. Je recherchais un statut, et près de toi j'ai découvert celui, jamais égalé, de Demandeur d'emploi numéro ... (tiens, je le connais par coeur, ce numéro)...

Certes, tu es adepte des relations libres.Tu me racontais deux millions de relations, je savais que tu m'en cachais autant. Tu as su y faire, avec les chiffres. J'ai enduré tes quatre millions d'histoires parallèles. J'y ai même trouvé un certain réconfort. J'aimais ne pas être "la seule" à subir tes humeurs.

Mais maintenant, mon Pôle, je suis au bout de tout ça. Il faut que je te le dise: je fréquente un boulot depuis deux semaines. Il m'a acceptée telle que je suis, a même eu l'air de me trouver des qualités lorsque nous avons été présentés. Des qualités, tu sais? Tout ce dont tu m'as fait douter pendant notre relation. Et bien, Pôle, ce boulot me demande de rester, et je vais accepter.

Cela signifie qu'il faut que l'on se quitte, Pôle.

Je sais que tu vas faire comme si cela ne te touchait pas. Peut-être même fanfaronneras-tu, le mois prochain, sur les télés et les radios, d'en avoir largué encore quelques-uns de plus. Peu m'importe, Pôle. J'ai attendu ce moment et je vais essayer d'en profiter.

Je préfère que nous ne nous voyons ou reparlions pas pour le moment. Cela va d'ailleurs être dur à lire pour toi, mais je préfère te tenir hors de ma vie le plus longtemps, Pôle. Adieu, j'espère.

26/08/2011

Emploi : accrochez-vous, ça repart en 2030

Besoin d'une raison de déprimer en cette fin de semaine? Au cas où la météo catastrophique du week-end à venir et l'approche de la rentrée des classes avec son odeur de cartable neuf, ne vous suffiraient pas. Au cas où, face à l'annonce des chiffres du chômage chaque mois plus catastrophique dans l'Hexagone, vous ayez encore envie d'y croire.

J'ai dans mes besaces de quoi vous assommer. Selon une étude prospective du Centre d'analyse stratégique, que révèle ici le blog de la rédaction du Monde-Economie, ça va repartir sur le front de l'emploi, en effet. Mais... en 2030, environ.

Allez on s'accroche, plus que 19 ans d'actualisations mensuelles à tenir. Ne m'en voulez pas, je ne vous expliquerai pas pourquoi ça reprend en 2030. Pas le temps, j'ai des médicaments à prendre et le gaz à ouvrir.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu