Avertir le modérateur

14/08/2009

Pôle Emploi carbure au Guronsan ?

Une fois n'est pas coutume sur ce blog, aujourd'hui j'ai envie de chanter les louanges de Pôle Emploi. Puisque les chômeurs eux aussi ont droit à des vacances, j'ai voulu ce matin prévenir Pôle Emploi de mon départ prochain vers des horizons sans convocation, sans lettre de motivation et où je serais davantage qu'un numéro allocataire pour quelques jours.

J'ai la chance d'avoir obtenu à force de coups de téléphone l'adresse email d'une de mes conseillères emploi - un véritable sésame, cette adresse email. Vous l'utilisez et hop! Plus d'heures à bailler, le téléphone incrusté dans l'oreille interne, sur la petite musique d'attente du 3949. Jusqu'ici j'ai réussi à obtenir des réponses DANS LES 24 HEURES grâce à elle! (Les demandeurs d'emploi comprendront quel exploit quasi-olympique cela représente.)


Puisque le matin, avant absorption d'au moins deux cafés et évanouissement complet de l'effet "je suis mal réveillée", je ne parle à personne, encore moins à une voix informatique répondant au nom poétique de 3949, j'ai opté pour le mail.

9h46 : envoi du mail indiquant mes dates d'absence à ma conseillère Pôle Emploi.

9h52 : Montée d'un doute alimenté par plusieurs mois d'expérience du traitement des courriers aux Assedic et à l'ANPE. "Mais si la conseillère est en vacances... Et si elle ne note pas mon absence... Et si je suis convoquée à un rendez-vous auquel je ne peux me rendre... Et si j'étais radiée pour avoir batifôlé en tongs sous le soleil ?"

9h54: L'angoisse numéro un du chômeur - la radiation - me tordant l'abdomen, je décide d'appeler le 3949 pour lui signaler aussi mon absence. Pauvre chéri, il pourrait s'inquiéter, je préfère lui dire de vive voix ou il va croire que je m'éloigne de lui-il est très sensible.

"-Bonjour, je vous appelle pour savoir comment signaler une absence.

-Vous êtes mademoiselle B ? (Vexant, cette façon de me faire croire à chaque fois qu'il a un peu oublié mon nom) Et bien , je vois ici que nous avons enregistré votre absence du 28 août au 8 septembre."

J'ai cru que feu Marcel Beliveau allait sortir de mon placard et hurler "Surprise sur priiiiise! Vous avez été piégée! Ah vous avez marché à fond, non?" . Mais pas de cadreurs sous mon canapé, pas d'équipe technique dans les toilettes -j'ai vérifié.

Pôle Emploi a enregistré en six minutes mon message. Mais que se passe-t-il? J'en suis chamboulée. Ou es-tu passé, mon bon vieux pôle perclus de rhumatisme, le dos voûté sous les dizaines de milliers de dossiers en attente? T'as pris du Guronsan, on t'a injecté du Botox, tu t'es mis à l'EPO?

10h02 : un appel sur mon mobile. "Bonjour, c'est J. M. , de Pôle Emploi, je vous appelle pour vous signaler que j'ai bien pris en compte votre déclaration d'absence et que je souhaitevoir avec vous quand nous pouvons prendre rendez-vous."

Nouveau coup d'oeil dans mon salon. Pas de caméra cachée dans les plantes vertes.

-Ahhh... bonjour... mais ... euh... vous êtes très rapide?!

-Oui, je suis à l'accueil aujourd'hui et il n'y a personne. Je préfère que l'on voit ça maintenant car en septembre, avec les retours de vacances, je serai débordée."

Ouf. Tout rentre dans l'ordre. J'ai compris. Pôle n'est pas tombé dans la drogue. Il prend juste un peu de répit le temps de la grande migration des camping-cars et des serviettes éponges vers la grande bleue. A tous les chômeurs qui ont pris le large cet été, je dis : merci.

 

Commentaires

Chomeur serait-il devenu un emploi pour que vous preniez des vacances ?

Pas d'emploi, pas de vacances ! France pays pauvre pays d'assistés...

Écrit par : auboulot | 15/08/2009

et bien très chère si vous avez créer un blog vous devriez savoir qu'il existe un site pole emploi sur lequel vous pouvez déclarez votre absence

Écrit par : polo | 15/08/2009

Purée, 2 mois de vacances quand on est au chômage !! c'est vrai qu'il faut de la tune pour se payer 35 jours de vacances et encore plus 2 mois.
Je travaille, et je n'ai que 25 jours de vacances soient 5 semaines. Mais je n'ai pas les moyens de partir au Portugal, en Espagne ou même à 100 kms de chez moi. C'est vrai que, comme j'ai un salaire, je n'ai droit A RIEN, zéro, nada allocation, caf, facture edf et téléphone payée par l'assistante sociale, même pas un logement hlm vu que je suis une privilégiée qui bosse, soins médicaux gratis sur tout : non, je n'ai droit qu'à payer plein tarif, impôts à gogo, cotisations sociales qui bouffe le tiers de ma paye, loyer plus cher, dépassement honoraires médecins et soins dentaires plein tarifs et j'en passe. Et je n'ai même pas la possibilité de m'inscrire dans un club de loisirs qui va prendre en charge mes vacances à la mer - c'est pour les chômeurs - . D'ailleurs, je n'ai pas le temps de prendre des loisirs, je travaille, et le soir, j'en ai ma claque je veux rester tranquille.
Vive la solidarité.

Écrit par : Nathalie | 16/08/2009

ben moi sur mon blog je corrige les fotes des comantères, et si c'est ors du sujai je couppe direkt, voila. pareiille si c'est pas o nivel.

Écrit par : lolotte | 19/08/2009

@ Lolotte sa va etre fé dans la journé mé la chomeuse blogueuse été surcharjai ses derniés jours :-)

Écrit par : A.Cide | 19/08/2009

En réponse à auboulot, un demandeur d'emploi a le droit aux vacances comme n'importe quel travailleur. Vous ne devez pas vraiment connaitre la galère du chomage pour parler comme celà. Demandeur d'emploi depuis mars, je suis partie en vacances au bord de la mer et j'en suis revenue gonflée à bloc. D'ailleurs, j'ai meme retrouvé du travail, je commence début septembre. Chomeurs, partez si vous le pouvez, aérez vous, et n'écoutez pas ceux qui auraient tendance à vous culpabiliser.

Bon courage à tous, gardez la peche! Laurence

Écrit par : laurence | 24/08/2009

En réponse à laurence c est vrai que chômeur demande des èfforts alors un peu de vacance sa fait du bien . Trouver un boulot de nos jours est être en vacance alors la chapeau !!!! pour moi vous faîtes parti des 1% , de chômeur a avoir trouver un boulot pendant des vacances j ai jamais vu ça MAIS CHAPEAU

Écrit par : chômeur.com | 24/08/2009

Non mais je reve..un chomeur à des devoirs..mais des droits aussi...ce n'est pas un esclave...
Puis je preciser que pour avoir droit aux allocations, il faut avoir été privé de son travail..ce n'est pas un choix "bande de ...."....
Et puis, 2 mois vous exagérez...oon parle du 28 aout au 8 septembre....vous travaillez peut etre...mais on peut pas dire que cela fait de vous qq'un de bien malin..mon fils de 5 ans à su calculer ça...haha
Je vous espère de perdre votre emploi, cela vous fera certainement "grandir" un peu...
Sinon bon courage à tous

PS: Pour ceux qui croient que le site de pole emploi est bien fait, je vous défi de trouver le lien pour declarer votre absence...pas le texte qui vous dit que ça existe et que vous y avez droit...mais le formulaire..bon courage!!!

PS2: Pour info, je parcours 70km pour me rendre chaque mois aux rdv de pole emploi, 70 allé, 70km retour....

GAEL

Écrit par : Gael | 13/12/2009

Exact. Un chômeur a des devoirs mais également des droits. Le droit de prendre des vacances est un droit parfaitement reconnu, mais difficilement applicable car le fric manquera toujours (essayez donc de vivre avec 450 euros par mois, bande d'empaffés, j'espére moi aussi que vous ne connaitrez jamais cette situation ignoble, quoique, elle pourrait vous faire grandir et changer votre regard sur autrui...) Je ne peux plus prendre de vacances depuis 5 ans. Il y a 5 ans, j'étais cadre, avec un salaire de 3 000 euros net mensuel. La dégringolade sociale, je viens d'en faire l'expérience. Ce pôle emploi est incapable d'aider correctement qui que ce soit.

Écrit par : HENRI | 14/12/2009

Pour ma part :

1) la culpabilité je ne la ressens jamais en prenant des vacances mais en perdant toutes ces heures et journées et finalement mois de ma vie à chercher un emploi qui me parait de + en + illusoire (à 49 ans on répond encore à vos courriers, mais à 50 on n'entend plus que l'écho du tapotis de ses doigts sur le clavier... Gros moment de solitude.)
D'où le besoin, que dis-je le besoin, LA NECESSITE de prendre le large.

2) Que les "travailleurs" acharnés jaloux des chômeurs sachent une chose : pour moi la recherche de travail c'est 4 h. par jour. Un mi-temps donc. Pour une allocation de moins de 900 euros. Un mi-mini-salaire donc.

3) Que chômer est en effet un VRAI travail :
Chaque jour la stricte même démarche, pour découvrir les mêmes annonces sur le site du pole emploi (je recherche dans 4 départements) : pour les femmes le quatuor gagnant est : aide-soignante, agente de propreté, boulangère et bouchère.
Rien d'autre, sauf miracle salué comme une apparition de la Vierge en personne : Tiens une annonce pour une secrétaire ! ALLELOUIAH ! OSANNAH ! -etc-
Ouép. J'ai un Masters2, de la bouteille dans mon métier, je suis hyper flexible et dispo, et alors ? (et en prime je fais pas du tout mais alors pas du tout mon âge !.. On me l'a répété partout toute ma vie !) ET ALORS ?
rien. J'ai passé les 50.

4) que je ne suis inscrite à aucun club de loisirs et que je n'invite plus personne chez moi : bien-sûr l'argent n'est plus là, mais surtout, surtout, la FATIGUE est là, qui pourrit tout. Et sachez une chose : la fatigue du chômage est la pire, la plus destructrice. Je sais ce que c'est que bosser de 8h du matin à 23h., je sais ce que c'est qu'étudier non stop pendant des années, je peux comparer.

5) Que je ne m'imagine même pas retraitée un jour. Je sais qu'il faudra que je trouve le moyen de survivre par moi-même car je n'aurai ces 42 ou 45 ou 48 ou 53 ou 75000 annuités !

VIVE LE CHOMAGE ! trop cool le chomage, ses vacances, ses loisirs, ses... ses ?
A tous les crétins qui n'ont PAS ENCORE bien compris ça, bonne nuit. Moi je vais faire encore un peu durer : les chomeurs dorment tard, eux, ils peuvent se le permettre.

Écrit par : chamo | 30/06/2010

@chamo : terrible et pourtant lucide état des lieux. A tout prendre, autant essayer d'en profiter, bien sûr, mais comme vous le soulignez le chômage est assez pervers pour nous en empêcher. Je vous souhaite plein de courage, allez, on n'est pas seules, y en a presque quatre millions comme nous, la société finira peut-être par changer de son obsessionnelle et désormais illusoire "valeur travail"... Plein de courage et de zénitude de ma part.

Écrit par : A.Cide | 30/06/2010

Oui, le chômage c'est une vraie galère, seule avec mon fils, un bac + 4 en poche, de l'expérience, et pas de perspectives d'emploi.... Depuis 2 ans, pas de vacances, cette année, exception, je pars en dépression alors un peu de soleil pendant 3 semaines me fera du bien. le pôle-emploi n'aide en rien à faire évoluer la situation, les RDV mensuels vous rappellent que vous n'avez encore rien trouvé, mais ne vous proposent rien pour en changer. En bref, 2 années a chercher sur le net, dans les journaux, dans les entreprises... Un peu de vacances pour se remonter, ca ne fait pas de mal.

Écrit par : aurelie | 13/07/2010

exact, je suis en crp et j'avais noté ce petit avantage en comparaison à ma première période de chomage en chercheuse simple lol

Écrit par : Agathe | 22/07/2010

SALUT à tous.Je voulais juste dire qu'il est possible de signaler votre absence au pôle-emploi car moi même je pars en vacances pour une semaine comme ça va faire 3 semaine que je me suis réinscris en tant que demandeur d'emploi.Donc il suffit d'aller dans "mon dossier de demandeur d'emploi",puis ensuite "modifier ma situation" et pour finir aller sur "absences".Il ne reste plus qu'à mettre quand vous partez et quand vous revenez,voilà tout mesdames messieurs les internautes.J'espère que cet info vous sera utile à l'avenir.

Bonne continuation à vous !

Écrit par : kamal | 06/01/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu