Avertir le modérateur

21/09/2009

L'Espace cadres, ou Pôle Emploi en première classe

Ambiance feutrée, grandes verrières ouvrant sur le gris du ciel parisien, silhouettes de jeunes cadres dynamiques se serrant la main peintes sur les murs : pas de doute, je ne suis pas dans n’importe quelle agence de Pôle Emploi. Bienvenue à l’Espace cadres de Paris-Magenta, qui accueille en ses murs le Centre de reclassement des journalistes (CNRJ). En tant que journaleuse chômiste, c’est ici que je suis conviée à mon premier entretien de suivi personnalisé.

Ni file d’attente devant le guichet unique, ni demandeurs d’emploi gentiment renvoyés vers le téléphone « pour tout renseignement ». C’est à se demander si je suis vraiment à Pôle Emploi. Ou bien, sans le savoir, je suis passée chômeuse première classe.

Ici, quand on patiente avant son rendez-vous, c’est au cœur d’un petit espace lecture où s’étalent les titres de Libération, Rebondir (ben oui, on est à Pôle Emploi quand même), Stratégies ou Le Moniteur du commerce international. Je me rêve déja sortant triomphale de l’agence, auréolée d’une offre pour un poste de directrice générale européenne à la FraCaPi -Francilienne de castration des pigeons.

Un coup d’œil aux tableaux d’affichage, en attendant de rencontrer ma conseillère emploi. Ici, pas question non plus de nous renseigner sur les tracas vulgaires du quotidien chômiste, tels que les dates de versement des allocations ou « l’actualisation de votre situation » -anciennement connue sous le nom de pointage à l’ANPE, mais ça fait tellement moins chic. Chez les cadres, les préoccupations sont autres : au vu des offres de stage en entreprise à l’étranger – six mois à Hanoï, un mois à Malte, en Irlande ou en Italie, choisissez selon vos goûts culinaires- c’est presque l’agence de voyage « chômiste international ». Pas possible.

J’ai du me tromper de porte ou suis encore dans mon lit, en train de rêver à un Pôle Emploi idéal. Je me jette dans la lecture de Rebondir –style « jeune chômeuse dynamique ».

Murmures en provenance du guichet d’accueil. Tiens, une autre demandeuse d’emploi. Mon rêve va-t-il continuer ? Va-t-elle recevoir à l’accueil un chèque-cadeau de bienvenue au Pôle, utilisable dans tous les magasins de téléphonie et multimédias ainsi que les joailleries de la place Vendôme ? Je tends l’oreille.

« Je n’ai jamais pas reçu le courrier, et je vous l’ai aussitôt signalé, mais je m’inquiète car je n’ai toujours touché aucune allocation depuis le début du mois ». On est le 21 du mois. Me voilà rassurée : je suis bien à Pôle Emploi.

Commentaires

Voilà encore un bel article qui détend l'atmosphère de notre solitude de chômeur.
Très intéressant, on y croyait presque...mais non lol Si le pôle emploi trouvait des emplois ça se saurait surtout aux cadres mdr...


Allez courage et merci pour vos encouragements...

Au plaisir de vous lire

Écrit par : Super chômeur | 21/09/2009

J'aurai une question purement technique à propos de Pôle. J'en suis à mon 15ème échec quant aux entretiens d'embauche. Je sais que Pôle me laissera tranquille pendant trois mois. Mais au bout des trois mois, et, si je n'ai rien trouvé d'ici là, Pôle voudra me voir plus souvent... Comment lui prouver ma bonne foi ? J'ai encore beaucoup d'entretiens mais pas sûre que mes candidatures seront reçues à l'issue de ces-derniers et j'ai peur de perdre mes allocations.

Et ça m'angoisse... vraiment. Quelqu'un pourrait m'aider ?

Signée une jeune chômeuse en CDI (Chômage à Durée Indéterminée)

Écrit par : Vanessa | 21/09/2009

Un très bel article.

Écrit par : othom | 21/09/2009

@Super chômeur et Othom: merci beaucoup! Sans vos commentaires, je serais beaucoup plus rongée par la "Polemploi-ïte " aigue.
@Vanessa. Je ne suis pas conseillère Pôle Emploi -ce sera donc à confirmer- mais il me semble que Pôle attend de toi des preuves des efforts faits pour retrouver un emploi, et pas le fait que tu retrouves cet emploi. Autrement dit: tu ne vas pas être radiée d'un jour à l'autre pour être punie de ne pas être allée au-delà des premiers entretiens. Conserve précieusement tous les e-mails et courriers qui prouvent tes démarches (candidatures, convocation, etc.) Ces documents te serviront justement à prouver ta bonne foi.
Et courage à tous.

Écrit par : A.Cide | 21/09/2009

@A.Cide : superbe article, comme toujours ! Chez nous, au Pôle Emploi Cadres d'Issy, c'est un peu moins accueillant mais sympa quand même. Disons que les grilles à l'entrée font penser qu'on pourrait attaquer, nous autres cols blancs, mais à l'intérieur, l'hôtesse qui nous dirige est souriante, enjouée, même si elle répète 25 fois la même chose. Oui, oui, première classe...

@Vanessa : petit conseil, tiens un tableau de suivi pour chaque candidature. Si tu as besoin d'aide, tu peux utiliser le logiciel gratuit ANPSEDIC que tu trouves sur Clubic. Il n'est pas indiqué qu'il fonctionne sous Vista mais en fait, si, il fonctionne parfaitement. Tu entres chaque candidature, et avant ton entretien avec ton conseiller, tu édites le rapport de chaque candidature.

Courage à tous !!!

Écrit par : Ze FML | 22/09/2009

En effet l'APEC est vraiment First Class comparé au Pôle Emploi classique!! Les conseillers y sont d'ailleurs très pro et le suivi est réel. Un excellent service...

Écrit par : fred | 01/10/2009

@fred Il ne s'agissait même pas de l'Apec mais bien d'une antenne spéciale de Pôle Emploi...

Écrit par : A.Cide | 01/10/2009

Hello hello,

J'ai eu mon premier rendez vous chez Pôle et j'ai bien pensé à ce blog alors je vous conte mon histoire :
J'ai été super bien reçu, j'avais l'impression qu'ils hallucinaient que j'apporte mon dossier complet avec les pièces justificatives. J'ai été reçu par la dame ancienne assedi, aucun soucis ==> vous n'avez droit à rien ....
Puis par la conseillère ex-ANPE : Vous avez déjà commencé à chercher ?
Heu... Oui quand même. Je lui montre CV et lettre en Français, en Anglais.
Résultat elle me félicite et me propose d'être suivi par l'APEC au lieu de Pôle. Parfait !
Là je parle de mon entretien que je dois effectuer le lendemain pour savoir comment je pourrais me faire rembourser mes billets de train (107 euros l'aller retour).
A oui ok, il faut aller aujourd'hui aprem à votre pole (ben oui une seconde adresse).
J'y vais donc de ce pas et là c'est un tout autre accueil ! "Pour ça il faut venir le matin mais le monsieur va quand même vous rencontrer"
5 à 10 minutes plus tard "le monsieur" arrive feuilles à la main : "Pourquoi on vous a rejeté des assedic ?!?"
Ben...c'est mon premier boulot que je cherche. "Ok de toute façon c'est pas ici qu'il faut venir, ici c'est pour les questions administratives et là ca relève de la recherche d'emploi".
Du coup hop! une troisième adresse de pôle !

"De toute façon c'est pouquoi ? CDD, CDI ??"
Ben, CDD de 4 à 6 mois
"O mais vous savez ca marchera pas, les remboursement c'est pour CDD de mini 6 mois et puis de toute façon il y a des quotas c'est pas plus de 2 personnes dont les frais sont pris en compte par train et puis il y a le budget annuel alloué à ça et puis votre budget annuel..."

Heu... quoi ??? Pour un CDD de moins de 6 mois on a droit à rien ??

"Mais monsieur il y a des règles c'est comme ça, regardez la prime à lemploi il y a 3 critères à respecter, pour tout y'a des règles".

Oui mais moi je claque 107 euros quand même. Ca n'incite pas à la recherche d'emploi !

"Mais monsieur y'a des règles et de toute façon vous savez c'est aide toi et le ciel t'aideras".

CQFD

Écrit par : Ancien Super Chômeur (pseudo volé...) | 05/10/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu