Avertir le modérateur

23/09/2009

Les chômeurs? Ils se recasent très bien tout seuls

Grand moment de mon parcours de chômiste, je suis convoquée, trois mois après mon inscription à Pôle Emploi, à mon premier entretien de suivi de projet personnalisé. Waouh. Programme des réjouissances, selon Pôle Emploi : « Votre conseiller Pôle emploi fait le point avec vous sur l’avancée de vos démarches de recherche d’emploi. Il vous apporte appui et conseils et construit avec vous le plan d’actions qu’il vous appartient de réaliser (contacts entreprises, participation à des ateliers, évaluation de vos compétences...). Vous analysez avec lui les résultats de vos démarches et définissez les nouvelles actions à conduire. »

Appui, conseils, analyses, ça va dépoter. Si avec ça je ne trouve pas le job de mes rêves dans les deux mois qui suivent…


Tout sourire, ma conseillère référente vient m’arracher au cocon douillet de la salle d’attente de l’espace cadres de Pôle Emploi – en tant que journaliste, c’est ici que je serai suivie, ce qui équivaut à un billet en première classe du train du Pôle. Chaleureuse, jeune, plutôt sympathique ma foi, elle est loin de la caricature du conseiller aigri et frustré.

Un coup d’œil à mon CV pour commencer. Je devine un léger sourire se dessiner sur son visage à la lecture de ce chef-d’œuvre de précarité journalistique.

-« Euh, votre photo, elle est plutôt vilaine, vous savez que ce n’est pas obligatoire sur un CV … »

Blam. Pour de l’appui personnalisé, ça commence bien. Dois-je y déceler un compliment caché ? Elle veut dire que la photo est incapable de révéler l’éclat de mes traits, c’est ça ? Ou tout simplement que tout employeur équilibré enverra mon CV à la poubelle à la vue de mon visage ahuri sur le cliché, façon lapin pris dans les phares d’une voiture ?

Elle poursuit. « Avant tout, je vais vous expliquer comment on fonctionne ici, à l’espace Cadres, parce que c’est un peu différents des autres agences. » Tu m’étonnes. Six conseillers pour Paris, 600 demandeurs d’emploi à suivre chacun, je commence à comprendre pourquoi le rythme ne va pas être le même qu’ailleurs. Première bonne nouvelle : surbookés comme ils sont, ils ne me convoqueront pas chaque mois, comme c’est normalement prévu par Pôle Emploi, pour « faire le point sur ma situation ». Ce sera plutôt tous les quatre à six mois.

En attendant, ce sera freestyle. Je fais mes démarches dans mon coin, je travaille un peu ici et là et je la contacte à la moindre question. Car l’espace Cadres présente un avantage non négligeable : les conseillers vous donnent leur adresse mail, puisqu’il est impossible de les joindre directement au téléphone –tout doit passer par le 3949, autant dire que si j’ai une question à poser par téléphone le lundi, j’aurai la réponse de ma conseillère le vendredi, le temps que mon interlocuteur téléphonique transmette le message à ma référente. Je la remercie d’avance de m’éviter ce calvaire.

-« Alors, racontez-moi, où en êtes-vous dans vos démarches depuis votre inscription ? ». Je lui chante la litanie de mes candidatures, entretiens, et périodes de travail de l’été. Elle note tout, afin de l’entrer dûment dans mon dossier informatique, preuve que je suis une bonne petite chômeuse qui file droit et fait des efforts.

Quelques réponses à mes questions un peu techniques sur les formations, le versement des allocations quand on travaille, mais pas assez, et je suis prête à repartir, pas plus avancée dans ma recherche d’emploi mais munie de quelques informations précieuses – la jeune femme connaît son rayon, et je lui en suis reconnaissante. Mise à l’aise par cet entretien plutôt agréable, j’ose avant de franchir la porte de son bureau une dernière question choc.

-«  Et alors, vous arrivez quand même à recaser des demandeurs d’emploi, malgré tout ?

Grand sourire.

-Oh, vous savez, ils se recasent très bien tout seuls. »

 

Commentaires

Bonjour,

Et bien aide toi et le pôle t'aideras...ou pas lol
Ca montre bien l'utilité énorme du pôle emploi pour nous aider à sortir la tête de l'eau... Je me suis inscrit et j'attends maintenant mon rendez vous, je pense que je vais bien rigoler...
Mon amie (Bac+5 Ingé Chimie) était sortie de là en pleurant suite au discours qu'on lui avait tenu : Vous ne trouverez rien, il faut faire un stage je vous inscrit à un groupe et puis on verra bien mais ça va être dur....
En réalité grâce à ses recherches personnelles menées depuis plusieurs mois elle avait trouvé un CDI quelques jours après ce rendez vous à la c**... comme quoi...
Enfin bref, continuons à chercher chercher chercher et n'attendons rien de Pôle hormi de la démotivation...

A++ et bon courage

PS : Pour la photo j'imagine comment ça doit faire plaisir...

Écrit par : Super Chômeur | 23/09/2009

Bonjour,
Je souhaite tout simplement vous proposer un accompagnement dans votre recherche d'emploi. Cadre dirigeant dans l'industrie métallurgique, je consacre mon temps libre à l'aide bénévole aux demandeurs d'emploi (rédaction CV, lettre de motivation, entraînements aux entretiens, prise de recul sur les candidatures). N'hésitez pas à me contacter, je serais ravi de vous aider : pierredenier@gmail.com
Par ailleurs, vous trouverez ci-joint un article de presse relayant ma démarche ( http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/349008/ ).
Bon courage à vous !

Pierre - www.emploicharente.blogspot.com

Écrit par : Pierre Denier | 23/09/2009

Bonjour,
Juste pour apporter mon petit témoignage, "Votre conseiller Pôle emploi fait le point avec vous sur l’avancée de vos démarches de recherche d’emploi." Dans mon cas, ils se sont juste contenté d'imprimer la convocation pour le rdv suivant... déjà le 2ème rdv et ils n'ont même pas encore demandé à voir mon cv... ni même posé la moindre question! Je me demande à quoi servirait d'aller au 3ème mise à part de perdre encore une demi-journée!

Bon courage dans vos recherche!

Écrit par : François | 24/09/2009

Madame,Monsieur, c'est bien vrai que les hôtesses de l'ANPE sont charmante, mais pour nous trouver un emploi, nous suivre, etc... On est tellement dégouté du soit disant service Pole Emploi, que l'on capitule et on se débrouille seul comme on peut. En réalité l'ANPE offre des emplois au sein de sa structure de fonctionnaires.

Écrit par : STAG | 24/09/2009

c'est vrai que ça reste toujours déroutant la rencontre avec un "conseiller", qui parfois, comme ce fut pour ma part, ne savait ni commencer un entretien poliment, ni y mettre fin convenablement... et chose épique a eut son alarme de portable qui a sonné au milieu de l'entretien pour lui rappeler de prendre des cachets...
j'avoue qu'ils remplissent des cases, alors allez leur dire que vous voulez changer d'orientation à 27 ans, de chargée de recrutement à auxiliaire de puériculture,moi on m'a dit : "euh bon, mais pourquoi? vous avez des diplomes..." moi qui tente de répondre en parlant d'épanouissement personnel..pfff la conseillère a sourit et dit "bon alors on est bien d'accord je vous fais signer les papiers de Projet d'Aide au Retour à l'Emploi", elle imprime et me tend le papier en question, sur lequel je découvre : qu'elle a bien compris que je baissais mes revendications salariales (donc le salaire visé si un jour je deviens auxiliaire de puériculture), seulement à coté est indiqué le métier de chargé de recrutement !!!! Un grand moment d'incompréhension et il faut le dire de mauvaise volonté ou d'incompétence, allez savoir.
Ce que je sais c'est que dans leurs dossiers il y a un code qui indique que l'on est apte à se trouver un travail soi même : lors de mon entretien, j'avais devant moi 2 conseillères car elles travaillaient en binôme en raison du passage de ASSEDIC/ANPE à pôle emploi, et celle qui apprenait à demander pas discrètement ce que signifiait ce code sur mon dossier, l'autre la regardée attérée et à répondu "plus tard", et la première a dit cruchement "bah oui mais il faut que je sache", alors devant moi la deuxième a dit à voix basse "c'est quand ils ont pas besoin d'aide à trouver un emploi"... magnifique!
je vous passe bien sur les moments pole emploi version Assedic, ou il vous manque des papiers administratifs car vous avez ramené ce qui était indiqué sur le formulaire "oui mais il est faux le formulaire", "et ça on pouvait pas me le dire au téléphone", "oh vous savez..."..trépidant!
voilà mon expérience en mai 2009...
depuis j'ai eu droit à une réunion information sur les métiers du social, un test chez Manpowww sur informatique pour savoir si je connaissais les règles de sécurité pour travailler dans les métiers de la santé (heureusement que j'ai du bon sens, puisque je souhaite me réorienter et que je n'ai pas encore les formations adéquates!).. et mi septembre j'ai enfin reçu une lettre pour me dire que j'allais rencontrer un conseiller début octobre... j'étais passée en fin juin à l'agence pour savoir si je pouvais voir un conseiller car je souhaite faire une formation et savoir les modalités de prise en charge.. pas possible d'avoir de rdv, alors la conseillère de l'accueil m'a fait un entretien au milieu du hall pendant qu'elle continuait à accueillir les gens qui entraient!!! et c'est elle qui m'a inscrite aux tests Manpowww...
allez on va continuer à se dire qu'ils sont professionnels!!!!

Écrit par : cessail | 24/09/2009

J'ai l'épisode suivant !!!
6 mois plus tard (donc au rendez-vous suivant...), le conseiller a changé : lui faire le résumé des épisodes précédents, 2 questions, le temps imparti est écoulé : on vous revoit dans six mois...
Ils ont inventé le mouvement perpétuel...

Bon courage !

Écrit par : Fred | 24/09/2009

A.N.P.E : Avec Nous Pas d'Espoir ...

Des petits chiffres, je n'ai pas retrouvé le lien mais de mémoire, plus des 2/3 des offres d'emplois ne passent pas par le pôle emploi mais en direct (réseau, annonces sur les sites d'entreprises ou Monster,...). Quand vous avez affaire à la complexité pour déposer une offre et la qualité des personnes présentées, vous comprenez rapidement ces chiffres (expériences vécues).
Bon courage mais ne comptez que sur vous et sur votre réseau ;)

Écrit par : Laurent | 24/09/2009

Je suis comme on dit "senior" et après avoir quitté mon entreprise à l'issue de mon plein gré, j'ai immédiatement cherché du boulot et parallèlement j'ai créé une eurl de conseils : on allait voir ce qu'on allait voir.
Au bout de trois mois, j'ai reçu du PE une invitation musclée à venir causer de ce que j'avais fait.
Séance collective.
On nous a partagés en plusieurs tas : les vieux-vieux (attention j'y arrive) dispensés de chercher du travail, les ceux qui avaient hélas zéro diplôme, ceux qui présentaient un profil vendable (parce qu'interchangeable) et ceux qui avaient "un projet personnel".
Je lève bêtement la main et RV m'est fixé avec un "spécialiste".
Le jour du RV avec le spécialiste, après qu'il a commencé à m'expliquer qu'il fallait faire attention aux dépenses, téléphone, déplacements et être optimiste sur les recettes, je lui ai sorti mon business plan (ou projet de fonctionnement) et il y a trouvé un grand intérêt.
Le reste de l'entertien a été sur : comment je l'avait établi, quel logiciel, en fait, je lui ai donné gratos un cours sur les budgets d'entreprise.
Je me la joue peut-être un peu, mais il est dommage que les conseillers ne soient pas plus pointus.
Ma petie boîte a bien marché, mais j'aurais évité des erreurs si j'avais été correctement conseillé.

Écrit par : Patrice | 24/09/2009

Ce n'est pas en crachant son mépris de pôle-emploi qu'on retrouve un taf hein faut y songer.

Écrit par : Fran | 24/09/2009

@Fran détrompez-vous, je ne "crache pas mon mépris" pour Pôle Emploi. Je raconte ce qui m'y arrive, je constate aussi que les agents sont eux-même pieds et poings liés par un système inadapté au marché de l'emploi et surbooké. Et j'essaie d'en rire.

Écrit par : A.Cide | 24/09/2009

J'en ai une pas non plus.....

Mon contrat se terminant le 31 juillet, le soir même, j'ai fait une inscription sur le site internet de Pôle emploi. Je suis aussitôt un mail qui confirme mon inscription et qu'il m'enverrait un courrier précisant un Rdv.
Jusque-la, tout va bien.
4 jours plus tard, je reçois un message comme ils ont modifié mon dossier et que mon adresse mail était désormais en majuscule (et oui... pourquoi?)

Une semaine plus tard, n'ayant pas de nouvelle (alors que j'aurai du recevoir un courrier pour le Rdv), j'appel le 3949.
Et la, c'est le drame... mdr
Je me présente et mon interlocuteur ne me trouve pas dans la base de données.
J'explique je suis bien inscrit puisque j'ai reçu un mail.
Impossible de me retrouver, même avec mon N° de Sécu.
La personne prend donc mon inscription.

Voila, et puis, j'allume mon PC et je m'aperçois qu'une heure avant mon appel téléphonique, j'avais reçu un mail précisant que j'avais Rdv le lendemain.
Mon inscription par mail avait bien fonctionné alors.

L'entretien arriva et la, ce fût encore le drame.
La conseillère à pris comme date d'inscription le jour de mon appel puisque ils n'avaient pas enregistré mon inscription avant cette date.

J'ai eu beau lui expliqué mais.... je n'ai pas été suffisamment convaincant !!

Voila les bonnes nouvelles

Depuis j'ai eu hier un appel, me précisant que j'étais convié à une réunion de "Stratégie de recherche d'emplois". Au bout de 30 secondes, on me demande si ça m'intéresse. Alors on me convoque, ou on m'invite....

Écrit par : DESMONTS | 24/09/2009

le pôle emploi quel perte de temps.Suite a mon licenciement j'ai demander a suivre une formation pour un projet de création d'entreprise. j'ai suivie une formation a raison d'1 heure par semaine pour la réalisation de mon plan business.le travail était déjà bien avancer car je savais exactement ce que je voulais faire ,ou et comment ainsi que les fonds nécessaire je travailler dessus depuis prés de deux ans.après trois mois de formation (12 heures) on ma remis mon provisionnel et au revoir.heureusement que j'ai 10 ans d'agent de maitrise dans le commerce car si une personne désir créer son entreprise en passant par cette formation il risque pas de ce mettre a son compte car il y a aucune explication le formateur a 12 heures pour vous expliquer les fonctionnement de votre futur entreprise.et concernant la suite aucune nouvelle du pôle emploi depuis la fin de ma formation cela fais maintenant deux mois.Depuis mon inscription a pôle emploi j'avais envoyer des CV ,inscrit a des intérim et heureusement car j'ai eu plus de 12 entretiens sans compter les missions d'intérim .CE QUI PROUVE ENCORE UNE FOIS DE PLUS QUE LE PÔLE EMPLOI SERT A RIEN !
bonne chance a vous tous; pour les personnes désireuse de créer leur entreprise je serais prêt a leurs donner des conseils bénévolement en me joignant a christian.gagneux@aliceadsl.fr

Écrit par : GAGNEUX | 25/09/2009

Je t'aime :)

Bizouxx mon coeur,

Écrit par : Remy | 25/09/2009

M.DENIER m'a aidé dans ma recherche, un grand merci à lui, ça a tt changé dans mes retours sur candidatures. ils existe d'autres solutions que pole emploi, heureusement pour nous !

Écrit par : Popol ! | 25/09/2009

L'emploi n'est pas seulement une question de conseils.

Si l'emploi est rare et le nombre de privés d'emploi élevé cela ne favorise pas le retour à l'emploi (décent) et tous les conseils ne pourrons rien y changer.

Il faudrait ne pas perdre de vue cette évidence: pas d'emplois en nombre suffisant chômage élevé et durable.

Écrit par : SuperChomeur | 25/09/2009

J'adore la phrase de la fin, pleine d'ironie et de réalisme... Il serait temps qu'on arrête de jeter l'argent par les fenêtres avec ce pôle emploi qui est mal organisé et inefficace!

Écrit par : Olivier | 27/09/2009

Bonheur du pôle emploi !
Rdv à 14h pour un "atelier" qui m'a été intimé par lettre (sans explication ni négociation sur l'heure qui m'arrangerait).
13h59. On appelle tout haut ceux qui viennent pour l'atelier. On nous sort de la file : "mettez vous sur le côté". je nous compte : une douzaine.
A 14h17 une nana âgée commence à péter les plombs - debout, sans explication sur le pourquoi du comment, à regarder passer les chômeurs.
14h20, on nous installe devant un power point. L'atelier est sur "le fonctionnement du site pole emploi.fr". La nana âgée gueule "c'est des trucs de maternelle", signe, se casse. L'employée est stoïque.
14h21 un gars derrière demande "on peut partir aussi ? Moi je suis en création d'entreprise".
14h22. Je demande la même permission : "en création d'entreprise aussi" J'ai un n°siret AutoEtrepreneur, au cas où je devrais m'expliquer ensuite. Je signe. Je me lève. "Bonne journée".
Regardez l'heure à laquelle ce post a été publié.
Bonheur, j'ai l'impression d'avoir échappé à une séance de torture.

Écrit par : Créaploi | 28/09/2009

J'ai déjà vécu ça et je peut vous dire que je n'enviais pas la personne de l'anpe car ça à faillit être violent: convocation à la CCI du coin pour....
proposer des stages dans l'agriculture.... (je suis photographe) ???????? tous corps de métiers présents (sauf ceux ayant un rapport avec l'agriculture bien sûr ! dès l'énoncé du thème une personne demande à partir et à signer la feuille de présence. Refus polis de la préposé expliquant qu'elle fera passer la feuille à la fin de la réunion, le type s'énerve, d'autres personnes se joignent à lui, bref un vent de révolte planait dans l'air et une tension incroyable car tout le monde se sentais comme pris dans un piège, résultat tout le monde à signé et c'est vite empressé de prendre la porte. Mais on sentais qui si la préposé avait refuser de nous laisser signer la feuille les choses aurrais très mal tournée. :( Ils jouent vraiment à un jeu dangereux au pole emploi et oublie que certaines personnes sont dans une grande détresse et parfois au bord de l'implosion. Et je parle de ça c'était l'année dernière avant la crise.

Écrit par : yann | 01/10/2009

Bon j'ai déjà expliqué mes premiers contacts avec Pole Emploi... le dernier en date est un peu mieux, car ma conseillère attitrée à compris que j'avais un réel projet professionnel et que je sais où je vais... mais comme elle m'a dit "vous on voit bien que vous avez fait Ressources Humaines", limite en m'envoyant un clin d'oeil.
Cependant, j'avais reçu une convocation pour un entretien de bon matin avec ma conseillère, précisant : prévoir la matinée et apportez un CV...
J'arrive poliment avec 10 minutes d'avance, je me présente dans un affligeant méli mélo de personnes agglutinées à l'accueil, je précise que j'ai rdv et là la dame se tourne vers sa collègue qui me prend ma convocation des mains et sans rien me dire repart, la première me faisant en même temps un signe de tête en direction d'un bout de la salle... je me suis donc dirigée par là bas... mais voilà, pas un mot, ni bonjour, ni merde, pour un service public, bah c'est limite quand même...
Ensuite, la convocation n'indiquait pas que l'entretien était en fait une réunion où nous étions 10... la dame nous installe, nous montre un power point et là tout devient clair, le sujet de cette réunion est "le suivi personnalisé" ..mmmffff je me serais bien contentée d'un mail pour cette partie, mais le plus sympa arrive : "alors je vous explique le power point et ensuite vous remplissez un questionnaire sur votre recherche d'emploi et je vous reçois 1 par 1"... argh!!!! et là fatidiquement " y-a-t-il des personnes qui préfèrent passer en premier?"....
sérieusement, y avait de quoi la secouer, en lui expliquant que c'est à elle de choisir l'ordre et pas de faire appel au civisme d'un groupe de 10 personnes debout depuis 7H et qui pensent que ce serait bien de rentrer chez soit plus vite que les autres et surtout avant 12h... le choix a été vite vu : "moi je me dévoue" dis une dame d'une 50aine, sa voisine qui hausse les épaules et la première de la regarder de haut et de lui dire "vous avez des enfants?", l'autre qui lui répond "oui mais ils sont assez grands pour se garder tous seuls"... et toc... finalement un monsieur les a battu avec son "moi j'ai un rdv pas loin à 11h." qui a mis tout le monde d'accord, enfin qui a surtout fait taire la madame moi-je... ensuite et bien allez vous occuper dans Pole emploi pendant 1h30 qu'on vous appelle, moi j'ai lu des docs...des stats de recrutement par régions et métiers actualisées entre 2006 et 2007..
quand ça été mon tour, j'ai du réexpliquer mon cas car il n'y avait pas les dossiers dans la salle de réunion... et puis ma conseillère m'a dit que dans mon cas, le suivi personnalisé se ferait surtout par téléphone, et "ok j'actualise votre dossier pour indiquer vos passages de concours" et "vous êtes bien partie pour réussir", "bonne journée"....
j'espère qu'elle aura aidé les autres au moins, sinon sa matinée aura été inutile comme la mienne...

Écrit par : cessail | 16/10/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu