Avertir le modérateur

26/04/2010

Calculer son allocation chômage : zavez un doctorat en maths appliquées?

C'est reparti, et cette fois c'est du sérieux. Je vous l'annonçais dans mon précédent post, après 6 mois de travail consécutifs en quatre CDD et autant de moments de suspense (Sera-t-elle prolongée ou non? SVP, la direction, envoyez 1 pour oui et 2 pour non précédé de "QuelSuspensePourToiHeinPetiteJournaleuse?), je retourne aux guichets de Pôle Emploi. Pas pour longtemps, je l'espère. (Vous avez remarqué, d'ailleurs, comme certains endroits tels que les urgences, la salle d'attente du dentiste, les boutiques de pompes funèbres ou le siège du gynéco à qui on a toujours envie de dire "à jamais". C'est triste pour eux.)

Cette fois, c'est du sérieux, disais-je, car pour la première fois depuis que je me suis inscrite comme demandeuse d'emploi je vais avoir besoin de toucher des allocations. Pôle, je suis au regret de te dire qu'au bout de 7 mois et demi, je vais te coûter de l'argent. Et comme je suis une chômiste ehontée au courant de ses droits, j'ai appelé le 3949 pour leur demander de recalculer mes allocations en incluant mes salaires (et donc mes cotisations au chômage, vous suivez?) de ces six mois travaillés.

Je devais être d'humeur sacrément maso le jour de ce coup de fil, car j'ai osé demander à la gentille dame de m'expliquer comment étaient calculées ces fameux allocations journalières. Faut dire qu'elle venait de m'asséner un "Ce nouveau calcul pourrait en effet raccourci votre période d'allocation par rapport à notre premier calcul" qui n'a pas manqué de me faire sauter un neurone. Pschiou (bruit du neurone qui s'autodétruit). Comment le fait d'avoir travaillé pourrait-il réduire ma durée d'allocations, mmm?

Et la gentille dame - car c'est à souligner, elle s'est montrée très gentille - de se lancer dans une explication didactique du salaire journalier de référence, des moyennes et des pourcentages. J'ai beau avoir fait un bac littéraire, j'avais pris une vague option maths et me pensais à la hauteur. Mais vu ce que j'ai compris et retenu, voilà ce qu'elle aurait aussi pu me dire "C'est très simple. En nous basant sur les moyennes au carré de vos salaires bruts des 22 derniers mois ou bien 6 derniers mois, et en s'appuyant sur le cosinus de l'angle C, réduit à deux chiffres par le théorème de Thalès, avant d'en déduire la dérivée, cela nous donne un salaire journalier de référence, qui, comparé aux variations du CAC 40 sur dix ans et divisé par le taux de change actuel eurodollar, nous permet de calculer et retenir la formule la plus avantageuse pour vous".

Ah, merci madame. J'ai retenu une seule chose : "la formule la plus avantageuse pour vous". J'attends le verdict avec impatience et passe un appel: si quelqu'un est capable de m'expliquer de façon simple les méthodes de calcul de l'allocation chômage, je suis preneuse.

Commentaires

Et dire que t'es journaliste éco… Elle est belle la France !

Écrit par : Jaja | 26/04/2010

Ouais, pense aux cours du soir, genre maths niveau 3ème...

Écrit par : Fran | 27/04/2010

Les allocations chômages rien de plus simple:
Tu étais ouvrier tu n'as pas grand chose pas longtemps.
Tu étais un cran au dessus tu touches un peu plus un peu longtemps.
jusque là la logique est respecter car plus tu as cotisé pdt ton activité plus tu as le droit de toucher d'argent

Maintenant passons du coté illogique:
Patron d'une PME t'as droit à rien (pourtant des cotisation t'en a laché un max)

Politicien de haut vole (ministre, deputé,...)tu touches ton ancienne rémunérations pendant 6 mois et tu n'as jamais cotiser
Patron du CAC40 tu pars avec un parachutes dorés et l'administration te réserve une place bien au chaud.

Conclusion rien ne sert de cotiser!

Écrit par : popol | 27/04/2010

Bonjour,

Alors... on va essayer d'éclaircir tout ça... Et non, le calcul le plus avantageux pour Pôle emploi, n'est pas le plus avantageux pour le chômeur !!!

Bref, comment pôle emploi recalcule : Vous avez des droits acquis. ils regardent les jours qu'ils vous restent à percevoir et les multiplie par le taux journalier d'indemnités auquel vous avez droit. Ils obtiennent le montant total de vos droits restants "A".
Ensuite, vous leur avez fournis de nouveaux salaires, donc de nouveaux droits. Ils calculent les droits sur ces salaires, et uniquement ceux-là. calculent le montant total des droits (montant journalier X durée = "B") et le compare au montant total des droits acquis "A".
Verdict, si vos droits acquis "A" sont plus importants que les nouveaux calculés "B", ils maintiennent vos droits "A" et vous perdez vos acquis "B". si c'est l'inverse, vous perdez vos droits acquis "A" et commencez à percevoir vos droits nouveaux "B".
Donc, ces droits ne s'additionnent pas... ce qui peut parfois être peu avantageux.
Une solution : attendre la fin de vos droits "A" et conserver vos attestations à la maison, quand vos droits "A" sont épuisés, vous présentez vos droits "B" mis de côté en attendant... et bénéficiez des droits "B" après...
En espérant avoir éclairé certains neurones....
Bon courage !!!

Écrit par : estelle16 | 27/04/2010

Aaaarg mais je m'étouffe, qu'est-ce que c'est que cette logique? Merci Estelle d'avoir éclairé ma lanterne, mais cela veut dire qu'en envoyant une demande de calcul de mes droits B (sur 6 mois) je vais peut etre perdre mes droits A (sur 22 mois)? Pourquoi ne se cumulent-ils pas au niveau de la durée? J'hallucine. Je savais qu'il y avait un piège quelque part. Y a -t-il un moyen de revenir en arrière? (Je pressens la réponse à la mode PE : NON)

Écrit par : A.Cide | 27/04/2010

Merci Estelle, mais ce n'est pas un éclaircicement de neurones que vous nous proposé mais un explosage :p

Du coup j'suis encore plus content d'avoir un boulot, et de ne pas avoir à faire avec cette horrible bete nommer Pôle Emplois

Écrit par : popol | 27/04/2010

Quelle idée, aussi, de travailler! C'est en substance le message que l'on attend de la part des agents de Pôle Emploi, qui savent bien décourager toutes nos tentatives d'avancer... J'ai perdu de l'argent, de mon côté, à travailler, le mois dernier, m'étant mise auto-entrepreneur tout en demeurant DE. Pour avoir une explication, j'ai eu 7 ou 8 sons de cloche différents. Le pire, c'est qu'ils sont plutôt sympas et de bonne volonté, mais ça n'atténue pas le sentiment général d'incompétence... Courage!!!

Écrit par : La mouette | 30/04/2010

je crois qu'il est grand temps que tu découvres le site actuchomage.

Écrit par : Romane | 01/05/2010

Pour apporter une précision, si un recalcul de droit est effectué alors qu'il y a toujours un droit en cours, le choix décidé par les PARTENAIRES SOCIAUX est de privilégier le montant d'allocation journalière le plus élevé et non la durée d'indemnisation la plus longue ...

Pas sur que si j'étais chercheur d'emploi, je ne préférerais pas avoir moins tous les jours pour que ça dure plus longtemps ... On n'est jamais trop prudent !!!

Écrit par : P'tit zef ... | 01/05/2010

J'adore ton billet. Encore, t'as eu de la chance de tomber sur quelqu'un de sympa au 3949, c'est pas toujours le cas. Quoi qu'il en soit tu devrais poser ta question sur le forum de "chomiste land". http://www.chomiste-land.com
Je suis sure que tu auras une réponse documentée.

Écrit par : calli | 02/05/2010

je me suis pancher sur le truk 5 min enfaite le calcul et pa compliker la reponse la voila et el et clair si ta pa etai malade c 12 dernier moi et ke ta travailler sa donne sa
(salaire brut fois 12mois) divise par 365 jour
ex: 1485 fois 12 divise par 365 = 48,82 a deduire 3% pr la retraite voici le sjr
si ta etai malade exemple 15 jour le calcule serai celui la
1485 fois 11 divise par (365-15 jour de maladie) =46,67€ sjr la class
heureisement ya les charcutier ki on des faciliter nivo inteligence :) bsx a tous bon courage

Écrit par : julien | 20/10/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu