Avertir le modérateur

22/09/2010

Enceinte ET chômeuse, la double peine ou le bonheur?

enceinte.thumbnail.gifEnceinte ET au chômage : la double peine ou le bonheur absolu? Il fallait bien que je finisse par vous l'avouer chers lecteurs, car ça commence à se voir (et je sais comme vous êtes observateurs): je n'attends plus seulement un travail, mais aussi un bébé.

J'entends d'ici les cris d'horreur de certains. Je vois les mines compassées des autres. "Mais ma pauvre, comment tu vas faire maintenant pour le boulot? Ca va pas être évident..."

Parce que si j'ai remarqué une chose depuis quelques mois, c'est que la femme a beau avoir acquis le droit de vote depuis une soixantaine d'années, il reste communément admis que l'être humain de sexe féminin ne PEUT physiquement pas trouver de travail dès lors que son ventre commence son expansion.

J'ai tout de même la chance d'avoir dépassé la trentaine et de vivre en tout bien tout honneur avec le géniteur, ce qui m'évite les questions atroces du style : "et... c'était voulu?" Cela ne m'a tout de même pas évité les : " Je suis un peu étonnée, je pensais que tu attendais d'avoir un CDI pour te lancer". (Ben, c'est à dire, cocotte, qu'au rythme où ça va, si j'attends un CDI pour avoir mon permis bébé, je vais décrocher ma place dans le Guinness des records comme maman la plus vieille de France.) Ou mieux, sur le thème de la blague -méfiez-vous des blagues de potes, chers chômistes : "Ah c'est marrant, maintenant, pour trouver un boulot, tu te retrouves un peu à égalité avec les séniors en fait". ... "Marrant", ouais, c'est le mot que je cherchais! (Drôle comme dans l'hexagone, si tu n'es pas pourvu d'un pénis et âgé d'entre 30 et 45 ans, tu es un handicap pour le monde de l'entreprise. Ca va faire du monde en emploi aidé.)

Ceci étant,  j'ai eu en effet envie de me marrer lors d'un récent entretien, quand après l'"aveu" de ma grossesse, le recruteur a gentiment affirmé : "Ce n'est pas un problème, c'est une question d'organisation, de toute façon cela ne représente qu'une absence de, quoi, six semaines?" (Euuuh... je ne m'appelle pas Rachida, et je suis au regret de vous annoncer qu'en France, c'est plutôt seize semaines que six. Condoléances.)

Mais n'exagérons rien. Etre enceinte pendant une période de chômage, c'est loin d'être un enfer. Ca présente même certains avantages. Préparez-vous, par exemple, à voir disparaître des questions familiales le terrible : "Et alors, le boulot, t'as des pistes?" Terminé, tout ça. Chacun sait que dorénavant, vous avez une mission de la plus haute importante à réaliser : repeupler la France. C'est quand même aut'chose que signer un CDD. En cloque, ce que vous entendrez donc le plus souvent, c'est : " Et toi, tout se passe bien? Prends bien soin de toi, surtout. Et repose-toi, hein! ". Avec plaisir!

Deuzio, vous aurez tout le temps de regarder votre nombril, au sens comme au figuré, sans que personne n'y voit d'inconvénient. A vous les multiples siestes du premier trimestre, cours de yoga prénatal du deuxième, aquagym future maman du troisième, sans oublier l'incessante communication avec bébé autour des dernières rediffs de Grey's Anatomy...

Sans oublier la cerise sur le gâteau, l'argument imparable pour vous faire préférer les forums de neufmois.fr aux annonces de Pôle Emploi : le congé maternité. Car les chômeuses aussi y ont droit. Et devinez quoi? Si les allocations chômage culminent, bon an mal an, à 57% de votre ancien salaire brut, les allocations versées par la Sécu grimpent, elles, à 80% de celui-ci. Résultat? Pendant quatre mois, vous touchez bien plus qu'au chômage. Les enfants, décidément, ça a du bon.

Commentaires

FELICITATIONS ...
Et un bonheur n'arrivant jamais seul ... qui sait ...
On peut toujours rêver !

Écrit par : p'tit zef ... | 22/09/2010

Merci p'tit zef! Allez, soyons réalistes, exigeons l'impossible: le bébé et le beau job? En attendant, l'un reste plus important que l'autre, quoi qu'en dise Pôle Emploi :-)

Écrit par : A.Cide | 22/09/2010

Allez ! Pour fêter ça voici en lien un "bébé" bien loin de l'univers de pôpole ...
P'tit zef alias le loup from les loups

Écrit par : P'tit zef ... | 22/09/2010

Je rêve! P'tit zef est à San Francisco, la ville de mes rêves qui ne m'a pas déçue quand je l'ai rencontrée en vrai!!!??? Et je l'ignorais??? J'y étais encore il y a quelques mois en balade, un break avant le retour au Pôle, justement. Ah, on va avoir encore plus de choses à se dire :-)

Écrit par : A.Cide | 22/09/2010

Félicitation à la future maman, et aussi future employée, car nous autres locataires du hall d'accueil du Pôle ne sommes jamais que des travailleurs en devenir ...

Bien que ce ne sois pas tout à fait le sujet de cet article, je me permet d'évoquer ma découverte du Pôle, en tout bien tout honneur certes, mais sans rien vous cacher, je n’espérais pas avoir à faire à eux.

"Vous êtes l'élite de la Nation" nous a t on répété inlassablement au cours de ces 4 années en école d'Ingé, Grande, Brillante, Prestigieuse, tout les qualificatifs étaient bons. Le plein emploi assuré, avec ses 99% de CDI signés en sortie de stage de fin d'étude, et son salaire bien au dessus des moyennes avec quelque chose comme 38.000€ bruts annuels annoncé. On en viendrai presque à espérer des bisounours en liberté dans les couloirs, dit donc.

Et bien non, amis chomistes, ingénieurs et cadres de tout poils, en devenir ou non. Non, un diplôme d'une grande école n'est pas une garantie d'un emploi bien rémunéré au retour de vacances post-stage. Même pas d'un emploi d'ailleurs. Et même si vous ajoutez une spécialité étudiée à l'étranger, en tant que major de promo sur cette spécialité, et je parle en connaissance de cause, ca ne suffit pas non plus ma bonne dame. Nib et zob. Passez votre chemin, vous qui n'avez pas 2, 3 ou 5 ans d’expérience.

Car la voila la vérité toute nue et même pas condamnée pour atteinte à la pudeur, vous avez beau avoir un joulie diploume d'une joulie nécole, même plusieurs, hein, si vous n'avez pas déja bossé 5 ans, vous pouvez oublier. A moins d'être un ingé très calé en technique et autres calculs, ou géniciviliste, ou encore programmeur .NET JAVA ou autre C#, vous n'aurez pas ce mignon CDI qui vous fait de l'oeil.

En toute naïveté, je me pose malgré tout une question ... Si pour un poste dit "Junior", on prendra quelqu'un avec 3 ans d’expérience, quel poste doit rechercher une personne qui n'a QUE un diplôme d'ingé, une spécialité en prime, et 1 an d’expérience en entreprise cumulée sur une demie douzaine de stage ?

La réponse à la prochaine visite au Pôle, surement ...

Écrit par : VoyageVoyage | 29/09/2010

Courage VoyageVoyage! Merci de ton témoignage, de tes félicitations, et de tes encouragements.A mon tour de t'encourager. Je n'ai pas fait d'école d'ingénieur mais ce qui est considéré, dans mon domaine, comme une grande école également. Moi aussi j'ai entendu des discours élogieux sur mon brillant avenir en tant qu'élite de l'hexagone (enfin, ça , c'était avant que je me dirige vers le journalisme, là les discours se calment au niveau du salaire!)
Je voulais juste te dire que dans mes souvenirs, les mois qui suivent directement le diplôme sont les plus difficiles pour la recherche de travail et, conséquemment, le moral. C'est le désenchantement total: apres des années à suivre le bon chemin, à faire les bons élèves, on se retrouve précipités dans un monde du travail qui n'a que faire de nos bonnes notes et nous demande à la fois d'être junior (comprendre : pas cher, la fraicheur de notre peau, tout le monde s'en fout, en fait) ET expérimenté. Le paradoxe français. Ajoute à ca la panique d'etre sans emploi mais de ne toucher aucune allocation, et c'est l'horreur. COURAGE. Ca passe, je te promets. Après, au fur et a mesure des premiers boulots, pas forcément épanouissants, que tu vas avoir, tout va s'enchaîner. Plein de chance à toi et en cas de blues, reviens traîner par ici!

Écrit par : A.Cide | 30/09/2010

Zut, j'ai passé l'âge, bon je pourrai physiologiquement parlent mais bon je ne pense pas que ce soit une bonne piste.

Toutes mes félicitations en tout cas, et beaucoup de bonheur à la maman, au papa et au futur bébé.

What a wonderful world, un peu précoce mais de tout coeur

Écrit par : Marie | 03/10/2010

bon, suite et fin, il faudra qu'on te suive sur neuf mois, ça va pas être évident pour nous !

Écrit par : Marie | 03/10/2010

Re - félicitation ;-)

Je n'étais pas passé depuis un petit moment ! A bientôt ;-)

Écrit par : Super chômeur | 18/10/2010

Bonjour!!je suis enchantée par ce blog,superbement écrit et plein de fraicheur!!!
Au chomage depuis un mois suite à une rupture conventionnelle,nous tentons depuis quelque temps de faire un bébé....Je me dis que cela pourrait arriver pendant ma période de recherche d'emplois...
Bref j'ai lu sur le net,qu'il fallait avoir touché les allocations chomage les 12 mois précédant la période du congés maternité pour bénéficier d'indémnités grossesse....????Est ce que quelqu'un à la réponse.....Merci

Écrit par : poline | 24/10/2010

@Marie et Super Chômeur, merci, encore merci :-).
@Poline : Je ferai très prochainement un billet plus précis sur le sujet chômage et congé maternité. Mais de ce que je sais, vous avez droit comme n'importe qui au congé mater qui est versé par la Sécurité Sociale (il s'agit d'une indemnité). Pas besoin d'avoir eu un minimum d'allocations chômage, il suffit d'être inscrit dans les douze derniers mois au chômage. Et surtout, point important, le montant de votre indemnité maternité ne sera pas calculé en fonction de votre alloc chômage mais de votre ancien salaire. C'est plus rassurant dit comme ça!
A très bientôt.

Écrit par : A.Cide | 28/10/2010

Félicitations pour cet article où je me retrouve car je suis dans la même situation. J'ai beaucoup ri et j'ai trouvé que c'était très bien écrit.
J'ai découvert ce blog par hasard en faisant des recherches sur le net concernant les droits des chômeuses enceintes !
Au plaisir

Écrit par : Steph34 | 04/12/2010

Félicitation!

Pour moi c était bonheur c est devenu double peine...

De la recherche zen avec filet je suis passée au sans filet pour avoir mis un terme a un cdi ou ma grossesse avait été très mal accueilli...

Résultat perte des 45 jours du au titre de mon actuel ARE et bien qu ayant travaille 7 mois avant cet essai pourri et bien me voila marginale ou presque...

Plus d'indemnité, aucune plus de fierté non plus, de maitrise de la situation... Non je suis devenu en 24h un pariât "trop enceinte" pour trouver un travail "trop riche" pour prétendre au RSA (mon conjoint est trader... C pour ça que je fais le test de simulation... Non il est pompier) et pas malade pour s arrêter de rechercher et surtout de trouver l introuvable....


Véritable bonheur cet état de fait il y a qq mois véritable cauchemar aujourd'hui ... Tu n as rien, tu n es rien... Alors heureuse??? Non dépressive??? Ça va de soi... Honteuse, inutile, coupable, bien fait! Dirons d' autres!

Si je n étais pas entourée... Si je n étais pas entourée...!

Écrit par : Ninie | 18/08/2011

Merci pour ton article super positif :)
Je suis enceinte de 2 mois et au chômage d'ici 1 mois et en proie aux doutes, je stresse pour tout!!
Il y a aussi des côtés positifs de ne pas avoir d'emploi et d'attendre un bébé, je vais essayer de me les mettre en tête!
Bonne soirée :)

Écrit par : alexandra | 08/10/2012

Merci pour ce post !! Ca me remonte le moral, moi qui suis au chomage depuis 5 mois contre mon gré bien sûr (licenciement au bout de 1.5 mois de période d'essai..) et enceinte de 4 mois je commencais à culpabiliser et à me poser 40 000 questions..C'est rassurant de savoir qu'on est pas la seule ! Cheers :-)

Écrit par : Nolwenn B | 12/12/2012

Dans la meme situation, enceinte de 4 mois et pourtant virée d'ici 1 mois a cause de fusion de societe, merci pour ce billet réconfortant

Écrit par : mAG | 21/01/2013

Quel bonheur de lire tout ça! je m'explique!

avec mon conjoint nous avons décidé d'avoir un enfant ( ben oui monsieur a 14 ans de plus que moi et quand il a soufflé ses quarantes bougies samedi ça lui a fait un déclic!) Bref, dans la même semaine j'apprends que la boutique ou je travaille est vendue, en gros il me restait une semaine et demi de travail...

Stressée, angoissée, je me suis demandé comment allais je faire pour allier recherche d'emploi avec la volonté d'être mère sachant que je devrais sûrement annoncer aux entretiens " ah oui au fait je suis enceinte" et être vu comme un monstre!

Je pense qu'au lieu de chercher, je vais me reposer, me détendre , et pour une fois me laisser vivre un peu, j'ai le droit au chômage et à lire plusieurs articles, c'est loin d'être la mort d'allier chômage et grossesse!

Écrit par : leslie | 07/03/2013

Bonjour Leslie, heureuse que ce billet vous ait déstressée. Pendant ma grossesse j'ai pas mal angoissé pour l'"après" et la perspective de devenir une desperate housewife chomiste :-). Et puis finalement non, ça passe, tu retrouves un job, et au final je me dis que ce n'était pas plus mal de lâcher l'affaire sur les derniers mois de grossesse et d'en profiter.

Je n'écris plus sur ce blog, mais si vous voulez un avant-goût des suites (après la grossesse, la maternité! après le chômage, les joies du boulot!) retrouvez-moi sur www.missronchonchon.fr.
A très bientôt!

Écrit par : A.Cide | 15/03/2013

Bonjour,

J'ai simplement adoré votre article. Je suis dans la même situation que vous et on a besoin de se sentir moi seule et d'avoir des avis positifs et de savoir qu'on peut vivre notre grossesse sereinement même en étant au chômage (et peut être même plus sereinement ;) ).
En tous cas merci.

Stéphanie
https://www.facebook.com/pages/Futures-mamans-et-chômeuses/

Écrit par : Stéphanie Lu | 17/09/2013

Au chomage depuis deux mois et fraichement enceinte d'un mois j'ai adoré ton post surtout le passage sur les éternelles questions familiales ahah ! Moi aussi ca me stress detre au chomdu et enceinte. Je sais que je ne serai pas embauchée avant 9 mois dautant que mon domaine ne recrute presque pas. Mais bon, je pense profiter de la situation pr passer des concours et entamer une formation qqs mois apres laccouchement. Un bb et une reconversion ! ;)

Écrit par : Chacha | 11/10/2013

Les courageuses existent ! oui ! car il faut se battre pour vivre de nos jours !
je ne raconterais pas ma grossesse mais celle de ma fille (eh oui je suis mamie à
45 ans :)...elle était en apprentissage, et a du mettre fin à son contrat au bout
d'un an et demi, car cela ne faisait "pas bien", après tout un tas de questions,
sur ce qui devrait etre fait, et que faire, mais qu'est ce qu'on va faire ...??? eh bien,
nous avons fait.
Les mois se sont déroulés pas toujours simplement, retour d'une enfant adulte
enceinte chez ses parents, ce n'est pas toujours facile.
Nous nous sommes battues ensemble : pour le pole emploi, pour la caf,
pour des petits boulots, pas trop difficiles, vendeuse en meubles, mais....
au bout de quelques mois, son ventre s'est arrondi, et exit la super vendeuse,
tout de meme 3eme du top ten des vendeurs après seulement 2 jours,
(la vente : on l'a ou on ne l'a pas, elle l'a)
puis caissiere au carrefour à 40 kms de chez nous, mais à 5 minutes de mon travail....
Puis, la négociation entre elle et moi, afin qu'elle passe son cap .... j'ai gagné !
inscription in extremis, cap tapisserie ameublement sièges, je l'accompagne à
son épreuve, sa caisse à outils dans les mains, son tupperware, dans l'autre,
des tas de barres céréales pour tenir le coup, et son ventre, bien rond, 8 mois
de grossesse, et un regard de killeuse....
Je lui jette un dernier coup d'oeil à travers la vitre de l'atelier/épreuve, et je
l'a vois devant sa chaise nue, et elle me regarde et me fait signe "ça va aller"....
2 jours et demi d'épreuve, elle a tourné autour de sa chaise ....

quelques semaines plus tard, elle est admise. La boucle est bouclée et refermée.

Le vrai travail commence, et pile le jour dit : "je suis un garçon précis... quand c'est
l'heure c'est l'heure" ; mon ange est arrivé, un amour de bébé, pour un amour
de maman, et de papa ; certes ils sont jeunes, et alors ? ils vieillirons
et leur fils avec .... VOICI MON HISTOIRE
j'ai recherché encore une astuce sur internet dont je ne pourrais plus me passer, et
suis tombée sur votre blog, super frais ; que des supers woman !
diplomes ou pas, la galère est la meme, je vous souhaite à toutes plein de bonheur
avec vos enfants, et dites vous que le temps présent, s'en va lui aussi, le temps passe
mais les enfants sont là, et s'ils sont là alors tout va bien ......

Écrit par : ines | 17/10/2013

Bravo et merci Ines pour ce témoignage plein de courage et d'optimisme! Longue et belle vie à votre petit-fils, et je souhaite à votre fille qu'elle puisse très vite retrouver le chemin professionnel qu'elle souhaite.

Écrit par : A.Cide | 18/10/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu