Avertir le modérateur

08/11/2010

Enceinte = hors jeu dans la course à l'emploi?

WorkingMom.jpg%3F1212527627Je suis depuis six mois titulaire de la double qualification enceinte et chômeuse -L'une des deux est plus sympa à vivre que l'autre, je vous laisse deviner laquelle. Mon expansion abdominale ne m'a jusque-là pas découragée de rechercher activement un travail, en dépit de toutes les reprises du hit "Ah ben c'est sûr, maintenant tu vas avoir du mal à trouver" que j'ai pu entendre depuis qu'une petite barre rose s'est affichée sur mon test de grossesse. J'ai même réussi à contredire les esprits chagrins en décrochant des entretiens sans cacher ma condition de future maman/chieuse enceinte/femme hyperactive (pourquoi le cacher? je ne suis ni malade, ni handicapée).

Mais c'est pas tous les jours facile d'assumer son rôle de wonder-woman-qui-voudrait-bien-bosser-tout-en-repeuplant-la-France-pour-payer-sa-retraite-à -70-ans.

Aujourd'hui, j'ai passé un petit coup de fil post-entretien d'embauche, pour savoir si j'avais été retenue pour le poste. La réponse est celle à laquelle je m'attendais (malheureusement) : mon profil est très intéressant, mes dates de congé maternité beaucoup moins. (Bizarre comme à chaque fois que j'entends cette réplique, résonne en moi les paroles de Fredéric, mon amoureux de 3eme B, qui m'avait larguée en me disant combien j'étais une fille hors du commun, mais qu'il valait mieux en rester là... Faut que j'en parle à ma psy.)

Le pire c'est que  je peux comprendre le recruteur. C'est moins facile de participer au lancement d'un projet depuis la chambre 105 de la maternité, premièr étage au fond du couloir, après 15 heures de poussée et avant trois mois de nuits blanches. Et je n'ai ni l'âme, ni le nombre de nounous à domicile d'une Rachida Dati pour reprendre le travail trois jours après avoir pondu. En outre, j'ai beau être un profil tellement-intéressant-qu'on-me-reçoit-pour-entretien-même-en-cloque, je ne suis pas (encore) une star au point qu'une entreprise m'attende quatre mois pour attribuer un poste.

Mais y a quand même un truc qui me chiffonne, qui m'agace, qui me gonfle.

S'il est acquis aux yeux de la société toute entière qu'une femme enceinte est inembauchable à partir de son sixième mois de grossesse, parce qu'elle va saouler les honnêtes travailleurs à commencer son contrat pour deux mois, puis partir quatre mois, et revenir fatiguée, à la ramasse et des couches-culottes sales jusqu'au cou, si tout le monde l'admet, donc, qu'est-ce que je fous encore au chômage?

Versez-moi donc une allocation "boulet inembauchable"! Parce qu'à partir de maintenant j'aurai beau faire des danses du ventre dans les bureaux de DRH (-non, pas la danse du ventre, non! Pas dans ton état, ca pourrait choquer les âmes sensibles!) euh, j'aurai beau me prosterner devant les DRH, donc, je ne trouverai plus de taff maintenant. Alors à quoi bon "user" mes droits à l'allocation chômage? Créons l'allocation gros-ventre, ça fera des chômeuses en moins sur les listes officielles, tout le monde sera content.

PS: Et Bébé, ne t'inquiète pas, ta maman est une ronchonneuse professionnelle mais trouve que tu vaux déja largement un CDI raté. Elle aimerait juste, comme ton papa, ne pas avoir à choisir.

 

Commentaires

tout à fait ça !

Écrit par : Marlène (Maman Travaille) | 08/11/2010

Excellent article comme d'habitude et tellement vrai malheureusement.
Bravo pour le PS beaucoup d'intelligence dans cette réflexion.

Amitiés,

Écrit par : Super Chômeur | 08/11/2010

Ca existe déjà, ça s'appelle "le congé maternité" auquel on a le droit même au chômage.

Écrit par : kiki | 08/11/2010

@Kiki Sauf que le congé maternité n'est versé que 6 semaines avant l'accouchement. Et avant? Et bien avant, on vit sur ses allocs chômage sans espoir de trouver un job.

Écrit par : A.Cide | 08/11/2010

Tellement vrai malheureusement.
Bon courage et bonne fin de grossesse !

Écrit par : Carène | 08/11/2010

Bhe falais pas tomber enceinte

Écrit par : lolo | 08/11/2010

@Lolo : bon sang mais c'est bien sûr! Ne pas avoir d'enfant pour avoir un travail ! Merci beaucoup, j'y avais pas pensé, c'est révolutionnaire. Sinon, faudra qu'on vous explique, on ne "tombe" pas enceinte, on fait un enfant. Merci de votre contribution!

Écrit par : A.Cide | 08/11/2010

Peu de chance d'avoir du taf mais aussi peu de chance de voir un conseiller pôle emploi pour éventuellement préparer l'après congé-maternité.
Passer le sixième, direction un portefeuille spécifique ou un accompagnement interne (jargon pôpôlesque) afin d'éviter des convocs inutiles.
Et la HALDE, elle en pense quoi ?

Sur ce , je vous laisse car grève aujourd'hui non pas pour revendications salariales mais pour avoir les moyens de faire notre boulot correctement ... et là nous en sommes très très loin ...

Il sera fier ce p'tit bout d'avoir une ronchonneuse ...

Écrit par : p'tit zef ... | 09/11/2010

Rien d'anormal, quel chef d'entreprise a envie d'embaucher quelqu'un qui va s'arrêter dans quelques semaines ?? La grossesse n'est pas le bon moment pour chercher de l'"emploi, et une grossesse se planifie ! Cet article est démagogique à souhait, seuls les socialistes applaudissent, mais ne mettent jamais en pratique, sinon, pourquoi les employées de Mme Royal auraient-elles besoin du recours des prud'hommes ??

Écrit par : alaind | 09/11/2010

Je viens apporter ma pierre a l'edifice. Ma copine est enceinte de 4/5 mois et recherche un emploi (un CDI). C'est clair que pour elle, personne ne voudra l'embaucher. Elle a deja eu plusieurs demandes de contact des interims pour apres l'accouchement.
Par contre, Pole-Emploi est tres tres optimiste et l'incite a continuer les recherches (meme un cdd de 2 mois) jusqu'au conge maternite sous peine de se voir resiliée et de ne plus rien toucher...
Si quelqu'un comprend la démarche de Pole-Emploi, je suis tout ouie :)

Écrit par : Tans98 | 09/11/2010

Cette histoire me rappelle la mienne, il ne faut pas oublier aussi les phrases des recruteurs du genre "Vous risquez d'être en arrêt de travail avant votre congé". J'ai eu purement et simplement une entreprise qui m'a convoqué pour un entretien et lorsque j'ai annoncé que j'étais enceinte, ils ont annulé mon entretien...et je veux dire merde à celui qui dit qu'une grossesse se "planifie", il faut savoir qu'une femme à une horloge biologique et que les CDI ne courent pas les rues..et ironie du sort quand on arrive à 30 ans sans enfant, les recruteurs ne sont pas emballés non plus (risque important d'avoir une grossesse dans les 2 ans..) alors c'est quoi la solution ? faire des gosses pendant nos études ? choisir sa carrière et ne pas faire d'enfants ? Malgré tout je comprend les recruteurs...on est des boulets, on renouvelle seulement la population, c'est vrai que ce n'est pas très important...lol

Écrit par : douap | 09/11/2010

@P'tit zef : Tiens donc, c'est quoi cette histoire d'accompagnement spécifique à partir du 6ème mois? Et comment est-ce possible vu qu'au 3949 on m'a assuré que ce n'était pas la peine de prévenir Pôle Emploi de ma "condition" et de mon congé maternité qu'une fois celui-ci démarré?
Bon courage pour la grève, j'ai vu que les assos de chômeurs sont avec vous et moi aussi. Ce qui était une farce risque carrément de tourner au tragique si les CDD à Pôle Emploi ne sont pas renouvelés.
@alaind : "une grossesse, ça se planifie". Revoilà le bon discours. Comme@Douap, je vous ferais remarquer que si une grossesse PEUT, avec les moyens modernes, se planifier, encore faut-il maintenant savoir QUAND la planifier, sachant que bien des femmes arrivent à 30 ans sans avoir décroché le précieux Graal pour la tranquillité à la française qu'est le CDI. Dans ces cas-là, on fait quoi? On attend la ménopause en se disant que vraiment, c'est dommage d'avoir raté ça, mais qu'"une grossesse, ça se planifie"? Je crois que si les Françaises adoptaient votre raisonnement (donneur de leçons sur les bords), notre chère mère Patrie ne pourrait se rengorger d'avoir le nombre d'enfants par fermme le plus élevé d'Europe. Et par conséquent, moins de petits pour payer votre retraite d'homme bien planifié. A ses femmes, la France pas très reconnaissante.
Et pas besoin d'être socialiste pour se battre pour l'égalité homme-femme devant le marché du travail, demandez à la députée UMP Chantal Brunel.

Écrit par : A.Cide | 09/11/2010

S'ils recrutent chez " mauvaise mères", faites un cv, vous en avez la plume.
Bonne grossesse :)

Écrit par : Fran | 09/11/2010

@Fran merci du compliment! Je fais passer aux mauvaises mères, que je connais :-) et qui sont des modèles pour ma future vie de marâtre!

Écrit par : A.Cide | 09/11/2010

c'est tellement vrai mais nous savons toutes qu'il y a un temps pour tout - profitons de ces moments forcés de vacances pour préparer au mieux son avenir professionnel et n'oublions pas que ce sera un atout d'être déjà maman lors du prochain entretien d'embauche

Écrit par : cvmalin | 10/11/2010

Je découvre votre blog, je me retrouve tellement dans tout ce que je lis...
Les difficultés de trouver un CDI, la communication inexistante avec pôle emploi, le jargon piégé et les prises de tête de paperasserie, la déprime, etc.

Il se trouve que je vais avoir 32 ans et que suite à l'arrêt de mon contrat d'intérim qui devait se transformer en CDI au bout de 2 ans et demi et qui finalement a finit par un arrêt pur et simple du contrat pour embaucher d'autres intérimaires derrière que j'ai dû former de surcroît... Moi aussi j'aimerai bien avoir un enfant... j'y pense beaucoup... je comprends fort bien que la grossesse ça ne se programme pas !
Les rares entretiens que j'arrive à décrocher à la question fatidique du "vous avez des enfants ?", ma réponse négative s'accompagne d'un petit plissement des sourcils. Il est clair que l'égalité homme-femme n'existe pas, parce que lorsqu'on nous recrute on se pose toujours la question si on est une future poule pondeuse qui va s'absenter et foutre le dawa dans la planification du travail...

Les hommes aussi ont un congé paternité à présent mais curieusement on ne les discrimine pas pour autant sur la question... Allez savoir pourquoi...
A.Cide, bon courage et ne vous laissez pas décourager par les donneurs de leçon pisses-vinaigre !

Écrit par : Izusa Lakota | 18/11/2010

Moi aussi je suis dans ce cas là !

Ma grossesse est planifiée pour reprendre un certain commentaire. Pour mon boulot le CDI n'est franchement pas gagné (comme dans beaucoup d'autre d'ailleurs...) J'ai enchainé les CDD et le dernier s'est terminé cet été ou le bébé était déjà au rendez-vous.
C'est sur que d'attendre le CDI est bien nous n'aurions plus d'enfants.

C'est sur que pour les employeurs,ça les arrangeraient (congé mater trop chiants, après les enfants sont malades, d'ailleurs certains employeurs se cachent sous les nombreuses années d'expérience pour avoir des femmes "âgées" ayant "fait" leurs enfants.

Une connaissance dans le même milieu que moi a eu ce souci, elle avait un enfant, à la fin de son CDD tout ces entretiens se sont soldés par un échec car "quand voulez-vous faire votre 2ème enfant" ?

Je trouve cela aberrant que l'on demande ça, c'est personnel d'autant qu'il y a aussi des femmes qui ne veulent pas d'enfants.

Moi aussi on m'a refusé des entretiens par rapport à ma grossesse, pôle emploi le sait mais on fait les hypocrites car faut prouver qu'on est en recherche et que les gentils employeurs vont nous prendre.... Moi aussi ça me bouffe cette comédie !

Écrit par : Luna | 22/11/2010

@Isuza et @Luna, courage à toutes les deux, je vois que nous sommes nombreuses dans ce cas! Contrairement à ce que certains n'ont pas encore compris, en ces temps ou le CDI se fait désirer pendant de longues années, nous sommes beaucoup à devoir finalement prendre une décision: un bébé ou un CDD. La société ne nous aide pas beaucoup et je suis d'accord avec @Luna pour enrager face à l'hypocrisie de la situation, alors que chacun sait ce qu'il va en être de nos chances d'embauche quelques mois avant l'accouchement! Mais on ne va pas EN PLUS s'encombrer avec les problèmes des femmes enceintes, n'est-ce pas, c'est plus aisé de dire "zaviez qu'à planifier"...

Écrit par : A.Cide | 22/11/2010

Je suis profondément choquée par les propos tenus entre autre par "alaind" => "une grossesse se planifie" !!
Pour mon cas, j'ai 33 ans, ai toujours travaillé (j'ai décroché mon CDI il y a plus de 10 ans), me suis mariée il y a 2 ans. Bien avant le mariage (je connais mon mari depuis 6 ans) j'ai dû subir une intervention chirurgicale car j'avais de nombreux kystes ovariens ainsi qu'un fibrome sur l'utérus. Mon mari et moi voulions plus que tout devenir parents, on pensait que l'opération allait tout arranger. Puis le temps passant, une amie m'a conseillé un gynéco obstétricien très réputé sur montpellier. Après de nombreuses analyses des 2 côtés le diagnostic fut que tous les 2 nous avions des problèmes. Je dois dire que nous avons consulté presque 3 années chez ce spécialiste, ce qui nécessitait de ma part des absences par rapport à mon travail (mon mari est travailleur indépendant, il est son propre patron), je posais des congés pour tous nos RDV. Nous avons dû recourir à la Fécondation In Vitro (FIV) ICSI. Je n'en ai pas tout de suite parlé à mon employeur, je lui en ai fait part seulement quelques mois avant de démissionner car le protocole par lequel on passe est vraiment lourd sur les points physiques et moraux.
J'habitai à 65 km aller de mon boulot et le gynéco est à 30 km de chez moi (à l'opposé de mon job) !! parfois je faisais le triangle pour allez aux RDV !!!
Alors oui j'ai fait un choix : j'ai pris la luxueuse décision de quitter mon CDI (pour d'autres raisons aussi mais celle ci était la 1ère) et enchaîne depuis les petits jobs en intérims, certes pas très intéressants mais qui me permettaient d'avoir une certaine souplesse, et j'étais au pire à 10 km de chez moi. Et j'ai pu poursuivre les traitements (7 en 2 ans) et ca a enfin fini par payer puisqu'à la 3 ème tentative fiv je suis tombée enceinte : cela fait 2 mois 1/2; j'ai terminé ma dernière mission intérim le 13 novembre et pour la 1ère fois de ma vie je n'ai pas honte d'être au chômage : je découvre !!
Cela ne m'a pas empêchée d'aller à un entretien, le hic, c'est que j'ai eu confirmation de mon début de grossesse le lendemain de ce fameux entretien. J'attends une réponse pour le poste. Un "problème" évident plane et me fais culpabiliser : comment vais-je l'annoncer à cet employeur potentiel ? comment va t-il réagir ?? je ne suis pas malade, seulement enceinte !! alors, nous devons rester en jachère jusqu'après l'accouchement ?? allez dire ca au conseiller de Pôle Emploi !!
En tout cas une chose me rassure : on retrouve notre salaire d'avant le chômage !! elle est pas belle la vie ???
Je ne résonnai pas du tout comme ca avant mais je compte bien en profiter de cette grossesse, j'ai tellement eu des difficultés jusqu'à présent que j'ai envie de m'accorder du temps et me regarder le nombril; à quoi bon postuler pour des boulots qui de toute façon sont moins bien payé que les allocations que l'on touche ? pourquoi se crever à faire des trajets pour au final gagner moins et se fatiguer ???
Je risque d'en choquer certains mais désolée, j'ai assez donné de moi même alors M....

Écrit par : Steph34 | 04/12/2010

Merci pour cette bonne dose d'humour, ça m'a bien fait rire et me détendre car, étant dans le même cas (enceinte de 6 mois) et compte-tenu des élections qui approchent, je suis la candidate idéale pour une radiation de Pôle Emploi avant mon congé mat!

Je ne suis pas malade, juste enceinte mais je ne peux plus faire les 58 km qu'on m'impose plusieurs fois par mois pour un suivi cible emploi (le second en un an dont le précieux contenu est: refaire le CV, LM, et compagnie, du lourd et du TRES utile, vous voyez?). Surtout que ce suivi peut être fait à 4 km de chez moi (non, madame, plus de places!) ET que le boulot que je recherche peut très bien se faire en télé-travail!

Bref, si je manque un seul RDV, malgré certificat médical attestant un risque pour bébé, je suis radiée. Seul un arrêt de travail sera accepté. Mais je ne suis pas malade, juste enceinte avec les précautions qui s'imposent.

Donc lundi, j'y retourne, mettant peut-être la vie du bébé en danger car je n'ai pas les moyens financiers d'être radiée ni la malhonnêteté de quémander un arrêt...

Donc pour moi enceinte = hors jeu dans le parcours du retour à l'emploi...

VIVE L'EGALITE DES SEXES! (Mon c..l!!!)

Je suis comme beaucoup d'entre vous: 30 ans passés, des études supérieures, un CDI, un mariage, un licenciement économique, une crise économique... Ca me semblait pourtant le moment idéal...

Quelle France va-t-on laisser à nos enfants?

Écrit par : sand | 11/11/2011

Bonjour à tous et à toutes !

Mon parcours à moi est semblable à beaucoup d'autres filles de mon âge.
J'ai 32 ans et suis diplômée d'un BAC +2.
En couple depuis 7 ans et travaillant depuis l'âge de mes 20 ans, j'ai eu l'occasion de travailler dans de grands groupes.
Motivée et ambitieuse, j'ai souvent laissé ma vie perso de côté pour pouvoir m'épanouir professionnellement avant pensais-je de fonder ma famille.
Rien du tout, après 11 ans de dur labeur et après une fausse couche courant septembre 2012, je me suis retrouvée au chômage en novembre 2012.
Bien qu'enceinte de 15 semaines à ce jour et ce après le choc d'une fausse couche, j'ai retrouvé un emploi en CDI dans une bonne société.
J'ai une période d'essai renouvelable une fois.
Après avoir demandé l'avis de mon médecin traitant qui me conseille de le dire de suite bien qu'il ne m'ait pas encore à ce jour établi de certificat de grossesse, j'ai décidé de ne rien dire à mon employeur pendant la première période d'essai.
Je lui dirait lors du supposé renouvellement et là, il choisira sans doute de mettre fin à ma période d'essai (pour seulement 4 mois de congés mater) car cela me permettra de pouvoir travailler un peu et ainsi de prouver que la grossesse a été un frein à mon embauche dès lors que je l'aurais annoncé à mon employeur.
Il faudra ensuite que je retourne chez Pôle Emploi dans la joie et la bonne humeur!!!!
Je précise être au chômage et indemnisée depuis 3 mois environ (déduction faite de mes congés payés non pris et de la carence Pôle emploi appliquée) et avoir envoyé plus de 250 candidatures pour seulement 10 entretiens et 50 retours (accusés de réception valant réponse négative passé un délai et réponses négatives suites à entretiens).
Je choisis de témoigner aujourd'hui car je suis triste de constater qu'être une jeune femme en attente d'un enfant de nos jours est un véritable handicape à l'emploi durable ou intérimaire (je me suis inscrite dans des agences d'intérim en choisissant de révéler ma grossesse, j'attends toujours les éventuelles propositions d'emplois).
Bien que le fait d'être enceinte ne soit pas une maladie, la discrimination à l'embauche est bien présente dès lors que nous choisissons par honnêteté de révéler notre grossesse.
Ce que j'ai appris de mes expériences, il n'y a jamais de moments propices pour être enceinte!!

Écrit par : ANDREA | 16/03/2013

@Andrea: on parle bien de discrimination, mais est-elle au moins reconnue? Dans ton cas, l'employeur ne renouvellerais pas ta période d'essai pour cette raison, et je ne suis certaine qu'il en est le droit! alors bien sur, a lui de noter toutes les raisons qui lui passe par la tete pour justifier cette décision, mais renseigne toi tout de même!
Dans mon ancien boulot, une de mes collègues qui enchainait les cdd a attendu son renouvellement après un mois de latence entre les 2 contrats pour l'annoncer à notre patron, elle était enceinte de 3 mois!
Alors je vous le dis les filles: est-ce que les employeurs prennent des gants, pincettes ou ce que vous voulez pour nous mettre de coté, nous faire comprendre que nous ne sommes au final que des utérus? NON bien sùr!!! Alors je ne vois pas pourquoi nous on ne peut pas faire la même chose? l'employeur lui il a un salaire (et pas un petit, hein!) ce qui lui fait peur c'est la perte de performance de son entreprise, ou juste des broutilles administratives? Alors que nous c'est notre avenir, notre bouffe, notre toit et la création d'une famille! donc dans une balance il ne fait pas le poids, n'est-ce pas?
Et je crois que si (j'espère d'ici peu!!!) lors de mes prochains entretiens on me demande si je compte avoir des enfants, je crois que je répondrais "et vous?" et ca remet les choses en place, non?

Écrit par : jenny | 08/09/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu