Avertir le modérateur

24/09/2009

Le marché de l'emploi, nouveau filon de la téléréalité?

Le micro-blog Twitter de jobdecrevard, qui recense les annonces de jobs sous-payés, est une vraie petite mine. J’y ai découvert une offre de « stage téléréalité »Logo-Secretstory-oeil.png qui ouvre bien des perspectives. Il s’agit d’une société de production audiovisuelle qui cherche, pour son « documentaire réalité », « de jeunes stagiaires [prêts à ] intégrer une entreprise prestigieuse pendant une semaine ( secteur de la mode, radio, nuit...) . Nous les suivons pendant ces quelques jours au sein de la société ... mais attention à l'issu de ce stage filmé il n'en restera plus qu'un!!! ». Profil recherché : « Motivé plus que tout, prêt à tout pour réussir, compétitif, passionné... »

Après les ébats aquatiques de Loana, les douches nu intégral de Cindy, le must de la téléréalité serait-il les joies du marché de l’emploi ?

Voilà qui devrait donner des idées à Pôle Emploi pour lifter son image bien écornée. A quand « Chômage story » ? Ils sont quinze, ils ont bac +5, ils se lèvent tôt le matin, leur rêve à tous : travailler plus pour gagner plus. A la fin, il n’en restera plus qu’un pour décrocher le CDD de trois mois de ses rêves. Qui l’emportera ? C’est VOUS qui décidez !

Koh Emploi ? Deux équipes, les rouges et les jaunes, sont abandonnés sans vivre dans une agence Pôle Emploi pendant 40 jours. Leurs seules ressources, un téléphone et un accès internet au site de Pôle Emploi. Qui saura résister aux épreuves d’immunité –être le premier à joindre au 3949 un conseiller Pôle Emploi-, qui décrochera un mois d’allocation chômage, récompense de l’épreuve de confort ?

Ou plus soft et fleur bleue, façon L’amour est dans le pré : L’emploi est dans le Pôle ? Ils sont employeurs et ont décidé de sortir de leur solitude. Vous avez été des centaines de chômeurs à leur envoyer lettres et CV pour les rencontrer, et tenter d’être choisi pour passer une semaine avec eux. Le courant passera-t-il ? Qui repartira seul, qui signera un contrat après avoir décroché le coeur des employeurs ?

 

19/08/2009

Et vous, quel chômeur êtes-vous?

chomage.jpgOn n'est pas tous égaux devant Pôle Emploi. Franchir les portes de cet établissement quasi incontournable de la vie française peut déclencher en nous des changements parfois perturbants pour notre entourage. Depuis les quelques semaines que je nage dans les eaux froides du Pôle, j'ai pu remarquer, dans une étude totalement subjective, quelques grands traits de caractère de la population chômiste. Et vous, quel chômeur êtes-vous?

  • Le chômeur "vite, vite, vite". La seule mention de Pôle Emploi a fait monter en lui une vague de panique qu'il s'efforce de contenir en retrouvant au plus vite un job, quel qu'il soit. A lui les vendanges, la restauration rapide, les joyeuses soirées d'inventaire dans la grande surface d'outillage de la zone artisanale de Montceau les Mines. Même s'il est armé d'un bac +8 en physique quantique appliquée aux micro-organismes marins. L'attitude du chômeur "vite, vite, vite" est souvent née d'un traumatisme: licenciement brutal ou plus simplement fin de ses études avec pour seule perspective la demande de dossier de RMI. Il cumulera 25 CDD en deux ans. Conseil à l'entourage du chômeur "vite, vite, vite": ne lui posez jamais la question : "Alors, t'as des pistes?"
  • Le chômeur "qui fait non, non, non, nooon". Tel l'enfant de 18 mois qui découvre le pouvoir que lui donne ce mot de trois lettres, il goûte au plaisir de se présenter à des entretiens d'embauche pour finalement refuser le poste qui lui est proposé. Au grand dam de Pôle Emploi, ce petit impertinent estime qu'il n'a pas à se brader, et tient à prendre son temps pour retrouver le job en or. Alors il dit non une fois. Puis deux, puis trois, parce qu'il commence à trouver ça bien agréable, de s'affirmer ainsi face à la grande méchante Crise. Frappé de plein fouet au bout de quelques mois par l'offre raisonnable d'emploi dégainée par le Pôle, il finit souvent par se transformer en chômeur "vite vite vite" par peur de la radiation.
  • Le chômeur "je m'éclate".  A la pointe de la modernité, il vient de découvrir la notion américaine de "funemployment" ou comment vivre le chômage comme une agréable période de break pour faire le point sur soi-même. Totalement décomplexé, il veut profiter à fond des quelques mois qui lui sont accordés par l'allocation chômage pour "se retrouver". Stages de méditation zen, traversée de la France en rollers, rêves de reconversion en golfeur professionnel, il s'essaie un peu à tout. Il a même l'air heureux, le bougre, ce qui fait de lui l'ennemi numéro un de la France qui se lève tôt pour travailler plus pour gagner plus pour acheter une Rolex avant 50 ans. Cible de Pôle Emploi, le chômeur "je m'éclate" sera remis dans le rang par deux ou trois convocations "pour faire le point" et une proposition de formation d'engraisseur de poussins (fiche métier 41124 du code ROME de l'ANPE).

03/08/2009

adopteunchômeur.com

coeur-chauffant.jpgPôle Emploi a fait son choix. Pour lutter contre l'engorgement de ses agences et l'afflux de nouveaux chômeurs cuvée 2009 -"spéciale crise"- le service public sous-traitera à 31 opérateurs privés le placement de quelque 320.000 demandeurs d'emploi. Parmi ces opérateurs, des spécialistes de l'interim comme Manpower ou Adecco.

Je m'étonne que le Pôle n'ait pas pensé à d'autres spécialistes du placement, qui drainent sur leurs sites des centaines de milliers d'internautes, mûs par l'espoir de trouver "le bon plan". Sous-traiter aux sites de rencontre, ç'aurait quand même été incroyablement plus efficace. Les spots de pub pour Meetic clament que "317 belles histoires y naissent chaque jour". 317 chômistes casés quotidiennement, voilà qui doit faire rêver les ex-conseillers ANPE!

Une petite case supplémentaire à cocher, et  le célibataire en mal d'aventures aurait pu y trouver doublement son bonheur. Au lieu de cliquer uniquement "je recherche un homme/ je recherche une femme", il lui aurait suffi de renseigner une case supplémentaire "et un cdi", "et un cdd" ou  "pas de travail, merci, je suis trop crevé".

Et je me prends à rêver d'un site à la pointe de la modernité à l'image d'adopteunmec.com, où les femmes font tranquillement leur shopping parmi les profils masculins proposés... Bienvenue sur adopteunchômeur.com. Inscription gratuite pour les jeunes diplômés cherchant un emploi au Smic, cotisation obligatoire pour les cadres de plus de 15 ans d'expérience. (La catégorie "demandeurs d'emploi de plus de 55 ans", pas assez sexy, a été éliminée par les services marketing.)

Monsieur X, chef d'entreprise, a besoin d'une hôtesse d'accueil pour quatre moins, le temps du congé maternité de Jocelyne ? Rien de plus simple. Il n'a qu'à se connecter sur adopteunchômeur.com , renseigner ses critères de choix, et  se laisser inspirer par les photos de profil et les CV en ligne. Sans compter sur les clins d'oeil numériques que les demandeurs d'emploi peuvent lui envoyer pour lui montrer leur intérêt. Si on y ajoute la technologie made in Meetic -le "Meetshake" qui, après de sombres calculs, lui donne une liste de candidats idéaux- nul doute qu'il y trouvera en une journée le candidat "jeune mais plein d'expérience, surdiplômé mais sans prétention salariale, stable mais dynamique" qu'il recherche. Si le patron veut en savoir un peu plus, pas besoin d'un long entretien, cinq minutes de chat suffiront :

 "-Kikou, ton CV est charmant, on peut chatter? Interéssée par 4 mois de travail?"

-Lol, mdr, évidemment, je vous CC une lettre de motiv dans l'aprem.

-PTDR, C tro simple ici, branche ta cam, ce sera mieux pour discuter."

L'avenir.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu