Avertir le modérateur

28/07/2010

NON, le chômage n'a PAS baissé en juin

Coup de gueule du jour. STOP. Arrêtons de claironner que le chômage a baissé au mois de juin! Hier, le ministère du Travail affichait à grand coup de gargarisations triomphantes ,sur nos ondes, une baisse du chômage au mois de juin. La preuve: par rapport au mois de mai, le nombre de demandeurs d'emploi aurait baissé de 0,3%. Ce qui ramènerait le nombre de chômistes hexagonaux à 2.691.000 personnes.

Sauf que.

Sauf que cette baisse n'est d'abord que toute relative, car sur un an (et non plus sur un mois comme précédemment), ce nombre "officiel" de chômeurs a en fait augmenté de plus de 683.000 personnes.

Et mieux encore (et c'est là que je me fâche tout rouge), cette baisse ne concerne que la catégorie A des chômeurs, autrement dit les demandeurs d'emploi à la recherche de tout type de job (CDD, CDI, temps plein ou partiel) ET qui n'ont pas travaillé du tout durant le mois écoulé. Il y a deux mois, on m'a appelé pour me proposer deux jours de travail, soit 16 heures.  Ce qui m'aurait fait EDIT Si j'avais travaillé plus (pour gagner pareil, on en reparlera), précisément plus de 76 heures dans ce mois, donc un petit mi-temps intérimaire, cel'a m'aurait fait tranquillement sortir de cette catégorie A utilisée abusivement pour désigner "les chiffres du chômage" en France. J'aurais donc participé à la baisse des "chiffres du chômage", tout en restant... inscrite au chômage.

Vous me voyez venir? Et là où on rigole (enfin, sauf mme Lagarde et m. Wauquiez), c'est lorsqu'on se penche sur la globalité des catégories de chômeurs. En incluant les précaires, ceux qui n'ont travaillé que quelques jours dans le mois et cherchent toujours un emploi fixe. Et bien là, surprise! Le nombre de chômeurs "à activité réduite" a continué de progresser, pour atteindre 3 958 000 personnes. (Allez, on s'accroche bien pour ne sutout pas atteindre les 4 millions).

En bref, la France compte moins de chômeurs à plein temps mais plus de précaires à activité réduite qui composent avec jobs  temporaires ou à temps partiel, et allocations chômage. Pas de quoi faire des cocoricos, si?

26/11/2009

(Mauvais?) chiffres du chômage: Wauquiez prépare le terrain

Ah, ce moment de flottement inquiet que l'on ressent lorsqu'un proche prononce ces mots: "Euh, j'ai quelque chose à te dire, mais je te préviens, c'est pas une super nouvelle". Vous voyez? Et bien, c'est ce que prépare Laurent Wauquiez aujourd'hui, quelques heures avant l'annonce des chiffres du chômage d'octobre. La France doit se préparer à des "mois difficiles", nous prévient-il. Ah bon? Mais alors, cette fameuse reprise, les points de PIB regagnés, tout ça, ça veut dire quoi? Les licenciements à la pelle, l'explosion des inscriptions à Pôle Emploi, le chomage partiel dans les usines, si je comprends bien, c'étaient les mois faciles, alors?

Les banques vont mieux, merci, mais l'Hexagone n'a pas fini de prendre de plein fouet l'ouragan du chômage: l'oeil du cyclone ne s'est pas encore éloigné, et on devrait atteindre les 10% de chômeurs dans la population active avant la fin de l'année. Courage, camarades, accrochez-vous: selon le secrétaire d'Etat à l'emploi, on est dans le trou jusqu'à "mi-2010".

Et joyeux Noël.

Edit 14h24: Chouette! Selon les premières informations qui circulent, nous serions 52.000 de plus depuis octobre à squatter Pôle Emploi. La plus belle bande de potes de l'Hexagone! Rendez-vous à 18h pour l'annonce officielle.

28/07/2009

Non, le chômage n'a pas baissé

1colere.jpgFrédéric Lefebvre congratule la politique de l'UMP, Christine Lagarde "se réjouit" au JT de France 2. Hier, c'était quasiment fête nationale sur nos antennes : le nombre de demandeurs d'emplois a "baissé" en juin. Sauf que.

Comme je l'ai déja souligné à plusieurs reprises sur ce blog, les "chiffres du chômage" annoncés mensuellement mettent toujours en avant les demandeurs d'emploi de catégorie A: ceux qui n'ont pas du tout travaillé durant le mois précédent et recherchent un emploi à temps plein et en CDI (autant dire, de doux rêveurs?). Ceux-là, en effet, ont vu leurs bataillons diminuer avec 18.600 chômeurs en moins. C'est ce chiffre qui est claironné avec un peu d'espoir depuis hier soir. Le chômage aurait enfin diminué, donnant un peu de répit à Pôle Emploi avant un mois de septembre prévu comme catastrophique.

Or, si l'on tient compte des autres catégories de demandeurs d'emplois, la conclusion est bien différente. Si l'on inclue les chômeurs ayant eu une activité réduite durant le mois, ceux qui ont travaillé une trentaine d'heures par exemple, le nombre de demandeurs d'emploi a progressé de... 18.700 personnes. Moins 18.600 d'un côté, plus 18.700 de l'autre... les vases communicants, vous connaissez? Il suffit que quelques demandeurs d'emploi aient trouvé une mission d'interim de trois jours au mois de juin pour qu'ils aient basculé de la catégorie A (annoncée dans les chiffres officiels) aux autres catégories (pudiquement tues), et par un tour de passe-passe, les chiffres sont moins mauvais qu'avant.

Non, le chômage n'a pas baissé. Il y a juste davantage de chômeurs qui ont trouvé un petit boulot en attendant.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu