Avertir le modérateur

12/07/2010

Tout ce que vous avez toujours rêvé de dire à Pôle Emploi (vidéo)

15/06/2010

Je ne suis pas motivée. Et alors ?

Je ne suis pas motivée. Et j'aimerais qu'on le respecte.

C'est arrivé comme ça, hier matin. Mauvaise nuit, sales rêves, encore un lundi, encore de la pluie, toujours pas de travail. Rien de nouveau sous le soleil; les lundis matin des chercheurs d'emploi ne sont pas plus riants que ceux des laborieux. Non, la nouveauté, c'est que soudain, je n'ai pas eu envie. Pas envie d'être dynamique, pas envie de me bouger, pas envie de me lever tôt pour que le monde m'appartienne, pas envie de rebondir, d'aller de l'avant, ou je ne sais encore quelle autre métaphore. Et puis surtout, pas envie de me laisser culpabiliser pour autant.

J'aimerais, que dis-je j'ADORERAIS, qu'on me laisse passer une semaine à penser, réfléchir, faire le point peut-être même rêver à mon avenir, sans me rappeler à l'ordre tous les trois jours par un "et alors, côté boulot, t'as du nouveau?" (On en reparlera, tiens de cette question, mais pour commencer: arrêtez de la poser à vos amis chômistes! Croyez bien que, quand il y aura du nouveau, ce sera la première chose dont ils vous parleront).

Si on pouvait juste arrêter la course à la motivation deux minutes, y a des jours où ça m'arragerait bien. Parce que l'obligation de dynamisme permanent, de motivation à tout casser, de rebond dans tous les sens, sachez-le : c'est crevant, et c'est même pas humain, de toute façon. Vous croyez que quand Cromagnon partait chasser, on lui demandait de faire d'abord preuve de sa motivation et de ce qu'il saurait apporter au groupe avant de lui coller une lance dans les mains? Qu'on a souvent demandé aux paysans du Moyen-Age de citer trois de leurs qualités et trois de leurs défauts pour les autoriser à aller ramasser les topinambours dans les champs? Hein? Alors dites-moi pourquoi l'homo chômagus du XXIème siècle devrait, lui, faire preuve d'un enthousiasme débordant à l'idée d'aller décrocher son 154eme CDD ou son emploi aidé à temps partiel "en attendant la préretraite".

Qu'on soit obligé de travailler, passe encore. Mais obligés d'être motivés, là, il faut arrêter de pousser. Vive le droit à la démotivation et au coup de mou temporaire!

07/05/2010

A quand le dictionnaire bilingue français/Pôle Emploi?

Pôle Emploi, c'est plus fort que toi. Une nouvelle fois, je m'avoue vaincue. Ce matin, en ouvrant ma boîte mail, chouette chouette chouette, une surprise du Pôle. Oui, une surprise, pas un courrier. Parce qu'à Pôle Emploi, ils savent ménager leurs effet. Vu qu'ils ont mon adresse email, ils pourraient faire comme tout le monde et m'envoyer un message directement. Non non non. A Pôle Emploi, on vous envoie un message pour vous signaler qu'un message vous attend dans votre espace demandeur d'emploi sur le site pole-emploi.fr. Futé, astucieux, on garde le chômeur en forme en s'assurant qu'il fait des démarches, au moins celle de cliquer et d'entrer ses identifiants pour aller voir ce qui l'attend.

Suspense, tension, curiosité insatiable. J'ai mis en fond sonore la bande originale des Dents de la Mer et me suis donc connectée. (En général, ce moment s'accompagne d'une légère montée de la pression sanguine, pour ceux d'entre les chômeurs qui ont déjà connu les affres des radiations sauvages ou des erreurs de calcul d'allocations). Arrivée sur "mon espace personnel" (c'est douillet, le Pôle, on y est chez soi). Et là (taaadaaaa!!!) je découvre la surprise, sous forme d'une nouvelle ligne dans "mes courriers électroniques". Je vous le livre tel quel : sous "mes derniers paiements" (jusque-là, je comprends bien, ce sont les dernières allocations que j'ai perçues), une nouvelle ligne: "mon reste à payer. Solde à ce jour :732,91 euros".

Euh, les gars, ça veut dire quoi, "mon reste à payer?". Ca veut dire que Pôle Emploi me le doit, ou que par un tour de magie quelconque c'est moi qui devrai payer, je sais pas, les droits d'inscription, peut-être, pour ce club si prisé depuis un an? Prise de panique -il y a quelques années de cela, j'avais cru suite à un courrier énigmatique que les Assédic me versaient 2000 euros, erreur, petit scarabée, ils me les réclamaient- je fonce sur mon téléphone et appelle le 3949. Je tape frénétiquement mes codes d'accès et aboie "dossier, dossier!" pour essayer d'avoir des renseignements relatifs à mon dossier. - "Nos services d'accueils sont actuellement fermés" (Ah ben oui, c'est fermé à partir de midi le vendredi, j'ai reçu le mail à 14h 30, de là à penser qu'on me tend des pièges il n'y a qu'un pas). Merdalor.

J'ouvre mon petit Robert, je fonce à la lettre R, "reste à payer", y a pas. Vite, l'ami Google "pôle emploi reste à payer", je tombe sur des messages angoissés de demandeur d'emploi qui se demandent eux-mêmes ce que ça veut dire. Je dois me résoudre à passer un week-end à me demander si je vais devoir rembourser deux RMI au Pôle, moi qui suis fan de films d'horreur, je ne pouvais pas rêver mieux.

Ce qui me laisse le temps, mon cher Pôle, de t'adresser officiellement une question. J'ai fait des études bien comme il faut, deux bac+4, on m'a toujours dit que ça aidait à se débrouiller dans la vie, mais j'ai du rater l'épreuve "jargon pôlesque". Mon cher Pôle, donc, tu le publies quand, ton dictionnaire bilingue "gens normaux/ Pôle Emploi?"

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu